NOUVELLES

Le présumé poseur de seringues de Sherbrooke de retour devant la cour

09/10/2012 11:58 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Un texte de Geneviève Proulx

L'homme de 49 ans accusé d'avoir dissimulé plusieurs seringues souillées dans des vêtements de différents commerces sherbrookois était de retour en cour mardi matin. Il devait savoir s'il demeurait détenu ou s'il pouvait reprendre sa liberté en attendant la suite des procédures entreprises contre lui.

La cause de Claude Létourneau a cependant été reportée au 22 novembre puisque l'avocat de la défense est dans l'attente de nouveaux éléments de preuve.

Bonne nouvelle pour les victimes

Près d'une trentaine de chefs d'accusations pèsent contre le Sherbrookois. Il aurait dissimulé une trentaine de seringues et neuf personnes se sont piquées. La Couronne a, par ailleurs, confirmé que le sang contenu dans les seringues n'était pas contaminé.

Les faits remontent au mois d'août 2011. La première seringue souillée aurait alors été placée dans un short au magasin Zellers. À ce jour, neuf personnes ont été piquées par des seringues souillées.

Le suspect aurait un long passé criminel. Il a été déjà condamné à des peines de prison de deux ans et de 23 mois. Il a répondu à des accusations de vols, d'utilisation négligente d'une arme à feu et de menaces de mort, entre autres. Depuis 1981, l'homme a accumulé un total de 28 dossiers criminels.

PLUS: