NOUVELLES

Le bâton d'A-Rod ne résonne pas

09/10/2012 11:25 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Malgré tous ses circuits, ses invitations au match des étoiles et son énorme salaire, Alex Rodriguez se retrouve dans une situation familière en séries éliminatoires. A-Rod n'arriverait pas à frapper un ballon de plage.

Après chaque élan raté, les souvenirs de ses excellentes séries en 2009 quand les Yankees ont remporté la Série mondiale s'effacent un peu plus de la mémoire des partisans. Les amateurs des Yankees ont même commencé à demander au gérant Joe Girardi de retirer Rodriguez du troisième rang de l'ordre des frappeurs.

Rodriguez a mis fin à la défaite de 3-2 des Yankees contre les Orioles de Baltimore lors du match no 2 en étant retiré sur des prises. Les Orioles en ont profité pour créer l'égalité 1-1 dans la série trois sur cinq.

Et il a été retiré au bâton à cinq reprises tout en étant 1-en-9 depuis le début de la série.

« Je me sens bien au bâton, avait dit Rodriguez après la défaite. Je dois simplement finir le travail. J'effectue de bons élans. »

Il aura l'occasion de faire tourner sa chance mercredi soir, quand la série se transportera dans le Bronx pour le match no 3. Hiroki Kuroda (16-11) sera le partant pour les Yankees contre Miguel Gonzalez (16-11), une recrue qui a réussi 17 retraits sur des prises en 13 manches et deux tiers en deux départs contre les Yankees cette saison.

Préférant toujours protéger ses joueurs, Girardi pourrait décider de dorloter Rodriguez après avoir vu Joe Torre créer une controverse en 2006 en décidant de placer la supervedette au huitième rang de l'ordre des frappeurs des Yankees lors du premier tour face aux Tigers de Detroit.

« Parfois, ce n'est pas aussi simple que d'écrire un nom ou de retirer un joueur ou un lanceur. Vous devez penser aux émotions, a noté Girardi. Vous devez penser à tout ça quand vous êtes le gérant. »

Oui, Rodriguez n'est pas le seul joueur à en arracher en octobre. Adam Jones, des Orioles, est 1-en-8, et Bryce Harper, des Nationals de Washington, est 1-en-10.

Cependant, aucune de ces étoiles a connu la carrière du triple récipiendaire du titre de joueur par excellence, le joueur le mieux payé du baseball, dont le contrat pourrait excéder les 300 millions $ US et dont il reste cinq saisons à écouler.

« Il a frappé deux balles d'aplomb, a raconté Girardi. Si vous regardez la balle qu'il a cognée en première manche, c'était un bon contact. Et il a frappé un bon simple. Pour l'instant, je n'ai pas l'intention d'effectuer des changements. »


Associated Press

PLUS: