NOUVELLES

Allez les... gris?

09/10/2012 07:07 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Après avoir vu rouge et noir contre le Rouge et Or, dimanche, les Carabins de l'Université de Montréal passent au gris.

Les programmes sportifs de l'institution seront les premiers porte-étendards d'une campagne de financement sans précédent. Samedi, l'équipe portera donc un nouvel uniforme et arborera le tout nouveau logo de Campus Montréal.

« On voulait aller chercher quelque chose de différent et dans les quatre ou cinq dernières années, c'était le noir que tout le monde portait comme troisième chandail, a mentionné l'entraîneur-chef des Carabins, Danny Maciocia. Nous, on voulait chercher quelque chose d'un peu différent et on a décidé d'y aller avec le gris. »

« Quand on va ramener l'uniforme une fois par année, ce que ça va lancer à l'ensemble de la population ou aux gens qui nous suivent, c'est qu'il y a quelque chose de plus grand derrière nous et on veut le rappeler avec cet uniforme-là », explique Manon Simard, directrice des programmes sportifs.

Le nouveau logo, le chiffre 3 couché sur le côté tel le M de Montréal, représente les trois grandes instances de l'Université de Montréal : l'Université, la Polytechnique et l'école des hautes études commerciales (HEC).

Le match de samedi contre le Rouge et Or marquera le dévoilement public de l'image de la prochaine campagne de financement de l'institution.

« (On le fait) pour unifier davantage, pas que les trois ne fonctionnent pas bien ensemble, mais pour la campagne, ça prenait une plus grande coordination et des projets partagés par les trois établissements », soutient John Parisella, directeur de Campus Montréal.

Vengeance

Mais pour l'instant les Carabins n'ont qu'un seul projet : faire oublier leur revers de 30-11 subi dimanche à l'Université Laval.

« J'étais fâché, pas parce que je m'attendais à aller là-bas et à avoir une victoire automatique, loin de là, parce que si quelqu'un pense ça,c'est vraiment un manque de respect pour le Rouge et Or. Mais je pensais qu'on pouvait être plus compétitif », a dit Maciocia.

« Non, le chandail n'amènera rien pour nous samedi, mais il va peut-être amener plus d'ambiance ou un peu de fébrilité chez les fans. Mais non, il ne va pas nous aider samedi », martèle le joueur de ligne offensive Alexis Rousseau-Saine.

Les joueurs le savent. Rien ne sert de rêver en couleurs. Seuls le travail et la préparation pourront leur permettre de vaincre leurs rivaux.

D'après un reportage d'Antoine Deshaies

PLUS: