NOUVELLES

F1-Japon: Sebastian Vettel gagne et n'est plus qu'à 4 points de Fernando Alonso

07/10/2012 04:00 EDT | Actualisé 06/12/2012 05:12 EST
AFP

SUZUKA, Japon - Sur sa Red Bull, l'Allemand Sebastian Vettel a enlevé les honneurs du Grand Prix de Formule Un du Japon, dimanche, sur le circuit de Suzuka.

Vettel a ainsi réduit à quatre points l'écart qui le sépare de Fernando Alonso, en tête du classement des pilotes. L'Espagnol a été contraint à l'abandon dimanche.

L'Allemand, qui avait aussi remporté la course précédente à Singapour, s'approche ainsi d'un troisième titre consécutif — un exploit qui a été accompli par Juan-Manuel Fangio et Michael Schumacher — avec cinq épreuves à disputer cette saison.

«C'était une étape importante aujourd'hui», a dit Vettel. «Il reste encore beaucoup de chemin à faire. J'ignore ce qui s'est passé derrière moi aujourd'hui, mais je sais qu'Alonso a été très malchanceux. Nous ignorons ce qui se produira lors de la prochaine course, alors c'était important d'engranger des points aujourd'hui.»

Parti en pole position, le champion du monde en titre a devancé le Brésilien Felipe Massa, sur Ferrari. Ce dernier a accusé 20,6 secondes de retard sur Vettel, et a grimpé sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix de Corée en 2010. Massa a donc amélioré ses chances de conserver son volant au sein de l'écurie italienne.

Le Japonais Kamui Kobayashi, sur Sauber, a résisté à un retour du Britannique Jenson Button, sur McLaren, dans les derniers tours pour monter sur le podium, en troisième place. Il s'agissait de son premier podium en carrière en F1, et il est devenu le premier pilote japonais à réaliser l'exploit à Suzuka depuis 1990.

La course a démarré avec un coup de théâtre dès le premier tour. Un accrochage au premier virage avec la Lotus du Finlandais Kimi Räikkönen a envoyé Alonso dans le bac à sable. Incapable de faire repartir sa Ferrari, l'Espagnol a dû abandonner.

Outre cet incident, Romain Grosjean, sur Lotus, a heurté le derrière de la Red Bull de Mark Webber, reléguant l'Australien en fond de grille après qu'il se soit élancé de la deuxième position. Grosjean a écopé d'une pénalité — il a dû faire un passage aux puits —, et étant donné qu'il avait été suspendu pendant une course pour le même type d'incident en Belgique, le pilote français pourrait écoper de sanctions supplémentaires cette fois-ci.

Nico Rosberg, sur Mercedes, a également embouti la Williams de Bruno Senna au premier virage, mettant un terme à la course de l'Allemand.

Pour sa part, Räikkönen a terminé en sixième position derrière le Britannique Lewis Hamilton, sur McLaren, pour conserver sa troisième place au classement des pilotes, 37 points derrière Alonso.

Red Bull a creusé l'écart à 42 points devant McLaren, en tête du championnat des constructeurs. Ferrari suit 20 points derrière.