NOUVELLES

Djokovic et Azarenka, les patrons

07/10/2012 12:02 EDT | Actualisé 07/12/2012 05:12 EST

Novak Djokovic et Victoria Azarenka, même combat. Les deux sont passés en rouleau compresseur sur leur adversaire en conclusion du tournoi de Pékin, dimanche.

Djokovic s'est payé Jo-Wilfried Tsonga en deux manches de 7-6 et 6-2, sa sixième victoire de suite contre le Français. Le trophée qu'il a soulevé est le 32e de sa carrière et son quatrième cette saison.

« J'ai fait un match solide, j'ai essayé de jouer mon jeu, d'être agressif, a dit Tsonga. Mais face à un joueur comme lui, mon niveau de jeu n'est pour le moment pas suffisamment élevé encore. »

Son moment le plus difficile, Djokovic l'a vécu après le match, quand on lui a demandé de danser le « gangnam style » avec les ramasseurs de balle. Le Serbe était visiblement embarrassé par sa performance, qui a fait rire Tsonga.

Djokovic triomphe pour la troisième fois dans la capitale chinoise, où il est toujours invaincu. Le numéro deux mondial avait fait l'impasse sur le tournoi l'an dernier après ses succès de 2009 et 2010.

Azarenka sans forcer

Dans la finale féminine, Victoria Azarenka a fait la leçon 6-3 et 6-1 à Maria Sharapova pour faire respecter la logique du classement. La numéro un mondiale a avalé sa dauphine. Le pointage est très révélateur.

« Victoria a joué un match incroyable aujourd'hui, a reconnu Sharapova. Ce n'est pas pour rien qu'elle est numéro un mondiale en ce moment. »

Azarenka met en banque un cinquième titre cette saison. Celui-ci jette du baume sur ses plaies. La Bélarussienne avait en effet perdu ses trois dernières finales, à Stuttgart contre Sharapova, puis à Madrid et aux Internationaux des États-Unis contre Serena Williams.

PLUS: