NOUVELLES

Un citoyen exaspéré par les ordures de ses voisins

04/10/2012 01:03 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Un citoyen de Québec n'en peut plus de voir des bacs à ordures et de recyclage traîner en permanence en bordure des rues du quartier Limoilou. Il s'est adressé à la Ville à plusieurs reprises pour qu'elle applique sa propre réglementation sur la gestion des matières résiduelles.

Depuis trois ans, Gilles Labrecque affirme avoir contacté tour à tour des inspecteurs municipaux et des élus du quartier pour dénoncer le problème. Il s'est même rendu à l'hôtel de ville, sans succès.

Pourtant le règlement municipal est clair. Les bacs doivent être déposés après 18 h, la veille de la collecte, et enlevés le rapidement possible par la suite. Les contrevenants s'exposent à des amendes.

La Ville a ciblé deux rues de la Cité-Limoilou où le problème est plus aigu pour tenter de forcer les résidents à respecter la réglementation. Actuellement, les inspecteurs de la Ville avisent les citoyens qu'ils sont en infraction et leur remettent des contraventions. Les autorités attendent de voir si les citoyens vont se conformer au règlement, avant d'agir dans tout l'arrondissement.

La présidente de cet arrondissement, Suzanne Verreault, affirme travailler pour trouver des solutions à ce problème depuis un an.

Cependant, Mme Verreault reconnaît qu'il y a eu du laxisme. « Quand on arrive pour faire appliquer une réglementation à la lettre, après tant d'années où on ne s'en est pas vraiment bien occupés, c'est plus difficile », admet-elle.

En attendant que les bacs de déchets et de recyclage retournent dans les cours arrière, Gilles Labrecque se dit exaspéré par cette situation qui perdure. Il songe même à déménager de la ville.

PLUS: