NOUVELLES

Et de 50 pour Bernier

04/10/2012 01:01 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Patrice Bernier reçoit une sélection d'or, la 50e, de la part de l'Association canadienne de soccer. Le joueur de l'Impact de Montréal sera donc de la formation nationale qui affrontera Cuba le 12 octobre, au BMO Field de Toronto, dans le cadre des qualifications de la Coupe du monde de 2014, au Brésil.

Un texte de Marie Malchelosse

Du même souffle, l'Association confirme aussi sa présence pour le match contre le Honduras, quatre jours plus tard, dernier match de cette phase de groupe.

« C'est toujours un privilège d'être sélectionné. Tu es considéré parmi les 18 ou 22 meilleurs joueurs au Canada. C'est un privilège, surtout que les deux prochains matchs sont très importants pour l'équipe nationale », a commenté Bernier après l'entraînement de l'Impact, mercredi.

Le milieu de terrain a quitté Montréal jeudi à destination de Houston, où l'Impact joue quitte ou double contre le Dynamo, samedi.

Bernier rejoindra l'équipe nationale tout de suite après son arrêt à Houston.

Tout comme l'Impact, l'équipe canadienne dispose de très peu de marge de manoeuvre dans cette phase de qualification. Le Canada occupe en ce moment le 3e rang du groupe C, derrière le Honduras. Les deux équipes partagent la même fiche de deux victoires, une défaite et une nulle pour 7 points, mais le Honduras bénéficie de l'avantage au différentiel des buts.

Le Panama trône tout en haut du groupe avec 9 points tandis que Cuba est bon dernier avec 4 défaites.

Statistiquement, le Canada représente un défi plutôt costaud pour l'équipe cubaine. Toutefois, la sélection canadienne n'a jamais réussi à trouver son rythme à l'occasion de son dernier match au Panama.

Évidemment, les partisans panaméens s'étaient assurés, la veille, d'offrir une nuit blanche aux joueurs du Canada en faisant du tapage aux portes de leur hôtel.

Cette fois, le Canada sera chez lui. Il faut aussi considérer l'absence de l'attaquant Dwayne De Rosario, blessé à un genou à la 23e minute du rendez-vous raté au Panama.

« Il faut déjà battre Cuba à domicile pour aller chercher une victoire importante et nous donner un coussin », a analysé Bernier.

Le numéro 20 du Canada s'est aussi permis un regard sur le prochain match, au Honduras, le 16 octobre. « Et puis après ça, faut aller au Honduras, en espérant que le Panama nous donne un cadeau pour qu'on ait un peu l'avantage là-dessus. » En effet, une victoire du Panama contre le Honduras donnerait un bon coup de main au Canada afin de s'accrocher au 2e rang du Groupe C. Seules les deux premières équipes du groupe passeront au tour suivant.

C'est un véritable karma pour Bernier cette saison. Qu'il soit en MLS ou en sélection nationale, « le cadeau » attendu de la part des autres équipes devient ni plus ni moins synonyme de survie...

PLUS: