Affaire Carlton: le parquet de Lille classe sans suite l'enquête pour viol visant DSK

Publication: Mis à jour:
DSK
AFP

AFFAIRE CARLTON - Il n'y aura pas de poursuites pour viol contre Dominique Strauss-Kahn en marge de l'affaire dite du Carlton. Le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, a décidé ce mardi 2 octobre de classer sans suite l'enquête préliminaire pour "viol en réunion" qui visait l'ancien directeur général du FMI.

Cette procédure, ouverte le 21 mai dernier, s'appuyait sur le témoignage d'une escort-girl surnommée Marion qui faisait état de soupçon de viol lors d'une soirée organisée dans un hôtel à Washington en 2010, en présence de l'ancien patron du FMI. Dominique Strauss-Kahn avait alors fermement démenti, par la voix de ses avocats, "avoir commis la moindre violence de quelque nature qu'elle soit".

Or, rappelle Le Monde, l'escort-girl est revenue sur son récit dans une lettre datée du 17 août, qualifiant les faits de simple "jeu sexuel". Le procureur a donc estimé qu'il n'y avait pas lieu à poursuivre.

"Quand des accusations graves sont portées contre quelqu'un, a déclaré le procureur Frédéric Fèvre, il faut les vérifier, ce que nous avons fait. Nous avons jugé indispensable de réaliser des investigations approfondies. Les faits n'étaient pas constitués, nous en avons tiré les conséquences utiles."

Décision sur la nullité de l'affaire du Carlton le 28 novembre

"Je ne m'attendais pas à une autre décision compte tenu des éléments qui sont dans le dossier que je connais au sujet de ce prétendu viol", a déclaré à l'AFP Me Henri Leclerc, l'un des avocats de Dominique Strauss-Kahn. "J'étais convaincu qu'il n'y avait même pas lieu de faire une enquête et qu'inévitablement cette enquête serait un jour ou l'autre classée sans suite, même si elle a amené à faire un grand scandale médiatique qui ne reposait sur rien", a regretté l'avocat.

La fin de l'enquête préliminaire constitue donc une première victoire pour l'ancien ministre des Finances, dans l'attente d'une autre décision de justice qui pourrait lever toutes les charges qui pèsent contre lui. Mis en examen pour "proxénétisme aggravé", DSK réclame désormais l'annulation pure et simple des procédures le concernant dans l'affaire du Carlton devant la chambre de l'instruction à Douai (Nord).

Parmi les griefs soulevés par ses avocats figure le fait que des pièces du dossier ne leur ont été communiquées que le jour de l'audition de leur client alors que la loi impose un délai de quatre jours. Ils relèvent aussi que la qualification des faits susceptibles d'être reprochés à l'ancien ministre n'était pas assez suffisamment détaillée.

La décision devrait tomber le 28 novembre prochain.

Les protagonistes de l'affaire du Carlton
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Le parquet classe l'enquête pour viol contre DSK

Carlton : l'enquête pour viol visant DSK bientôt classée

Carlton : DSK fixé fin novembre sur l'annulation des poursuites

DSK : l'enquête sur le viol en réunion est bouclée

Carlton/DSK : l'enquête pour viol bientôt classée ?

Affaire du Carlton : l'enquête pour viol visant DSK bientôt classée ...

DSK pourrait échapper à l'accusation de viol

Carlton : DSK conteste sa mise en examen

Affaire Carlton : DSK bientôt blanchi des accusations de viol ?