INTERNATIONAL - Après les Pussy Riot, ce sont tout bonnement les femmes qu'Ikea a fait disparaître! Le géant suédois du meuble Ikea a reconnu lundi 1er octobre avoir effacé les femmes de son catalogue en Arabie saoudite, s'attirant les foudres de deux ministres femmes à Stockholm.

Révélée dans l'édition suédoise du quotidien gratuit Metro, qui montrait que le catalogue saoudien contenait les mêmes photos qu'ailleurs à un détail près, cette remarquable absence des femmes a été confirmée à l'AFP par une porte-parole.

A gauche les catalogues avec femmes, à droite la version saoudienne
ikea799
ikea
ikea765

"Nous nous penchons sur ce problème et dialoguons avec notre franchisé saoudien", a déclaré Ulrika Englesson Sandman, porte-parole d'Inter Ikea Systems, qui détient la célèbre marque. Elle a relevé que le groupe quand il entrait sur un nouveau marché devait toujours trouver un bon équilibre entre ses propres valeurs et la culture et la législation locales, qui peuvent être différentes. L'affaire a choqué en Suède, pays épris d'égalité entre les sexes.

"Carrément moyenâgeux"

"Cela ne se fait pas de supprimer ni d'effacer les femmes de la réalité. Si l'Arabie saoudite n'autorise pas aux femmes d'être vues, entendues ou de travailler, elle se passe de la moitié de son capital intellectuel", a affirmé dans un communiqué la ministre au Commerce extérieur Ewa Björling. "Carrément moyenâgeux!", s'est exclamée sur le site internet Twitter la ministre des Affaires européennes Birgitta Ohlsson.

Ikea a trois magasins en Arabie saoudite, et dit avoir connu une croissance annuelle "à deux chiffres" ces cinq dernières années. L'Arabie saoudite applique une ségrégation stricte entre hommes et femmes. Ces dernières ont peu de droits, étant interdites de conduire ou de sortir sans leur voile.

Le 25 septembre dernier, Ikea avait déjà fait parlé de lui en supprimant une photo de la version russe de son site internet. Elle mettait en scène quatre personnes portant des cagoules colorées comme celles portées par les membres des Pussy Riot. A trop vouloir plaire à tout le monde, on finit par se brûler les ailes.

LIRE AUSSI :

» Ikea: la marque ouvre un salon lounge à Roissy
» Ikea, espionnage: la filiale française vire ses dirigeants
» Ikea veut construire un quartier à Hambourg en Allemagne
» Ikea enlève de son site internet une photo évoquant les Pussy Riot

Bibliothèque Billy ou table basse Lack, les noms des meubles Ikea, comme d'autres produits, peuvent parfois être mal compris dans certaines langues. Regardez notre top 5, des traductions les plus gênantes:

Loading Slideshow...
  • La Ford Pinto

    Tout le monde s'accorde à dire que la Ford Pinto est une voiture de légende. Enfin, sauf peut-être les Brésiliens pour lesquels "pinto" signifie en argot "petit sexe d'homme" <a href="http://books.google.com/books?id=3pK1bx6NZDMC&pg=PA122&lpg=PA122&dq=puffs+tissues+germany&source=bl&ots=E-eVI-56JW&sig=mZCzPuW3oV5madRQxx8nb6JIp5E&hl=en&sa=X&ei=Y1UlUKaPE4Xj0QH7zIHQDA&ved=0CGMQ6AEwBDgK#v=onepage&q=puffs tissues germany&f=false" target="_hplink">selon Barbara Mueller</em>.</a>

  • Le sexe cache-pot

    En Thaïlande, le cache-pot Jattebra ressemble beaucoup à "sexe" en argot thaïlandais. <a href="http://www.businessinsider.com/ikeas-product-names-were-almost-a-disaster-in-thailand-2012-6" target="_hplink">selon Business Insider.</a>

  • Le lit masturbatoire

    Ikea a découvert que le lit Redalen, baptisé ainsi en hommage à une ville norvégienne, désigne la masturbation manuelle ou orale en thaïlandais, <a href="Redalen" target="_hplink"> selon Business Insider.</a>

  • Un lit pas vraiment pour enfants

    Le lit pour enfant Gutvik ressemble à s'y méprendre à ce qu'on pourrait appeler "une bonne baise" en allemand, <a href="http://money.cnn.com/galleries/2008/fsb/0807/gallery.bad_translations.fsb/5.html" target="_hplink">selon CNNMoney.</a>

  • La Honda Vulve

    La firme japonaise envisageait d'appeler ce modèle "fitta" mais finalement utilisa le nom plus court "fit". Pour la bonne et simple raison que "fitta" désigne le sexe féminin en argot de plusieurs langues nordiques.