Apparemment, la démonstration faite par Benjamin Netanyahu à l'ONU (voir vidéos et diaporama en bas de l'article) où le Premier ministre israélien montrait sur un schéma digne d'un Looney Tunes l'état d'avancement supposé de la bombe nucléaire iranienne, jeudi 27 septembre, n'a pas suffi.

Benjamin Netanyahou s'est donc par la suite entretenu par téléphone (et donc sans support visuel, cette fois) avec les deux candidats à l'élection américaines au sujet des armes nucléaires en Iran, le lendemain, vendredi 28 septembre. Il s'est d'abord entretenu avec le président sortant Barack Obama, puis, quelques heures plus tard, avec le candidat républicain Mitt Romney.

Romney et Obama veulent empêcher l'Iran d'avoir la bombe

"Nous avons le même intérêt à faire en sorte que l'Iran ne développe pas de capacité nucléaire, ce qui menacerait l'existence d'Israël et menacerait de dévastation d'autres pays", a relaté Mitt Romney aux journalistes dans son avion de campagne vendredi, peu après l'appel. Mitt Romney et Benjamin Netanyahu sont de vieux amis: ils ont travaillé ensemble à la fin des années 1970 dans le cabinet de conseil Boston Consulting Group.

"Je ne pense pas que, dans notre analyse finale, nous aurons à utiliser d'action militaire. J'espère vraiment que nous n'aurons pas à le faire. Je ne peux pas retirer l'option de la table, les Iraniens doivent savoir que c'est un outil possible que nous pourrions employer pour les empêcher de devenir nucléaires", a dit le candidat. "Mais j'espère que nous pourrons empêcher qu'une action militaire soit prise", a-t-il ajouté.

Barack Obama et le Premier ministre israélien se sont aussi parlé au téléphone vendredi. Les deux hommes "ont souligné qu'ils étaient entièrement d'accord sur leur objectif commun d'empêcher l'Iran d'obtenir une arme nucléaire. Le Premier ministre a salué l'engagement du président Obama, devant l'assemblée générale des Nations unies, à faire le nécessaire pour parvenir à ce but", a précisé l'exécutif américain dans un communiqué.

Quand "Bibi" Netanyahu illustre ses propos sur la bombe iranienne

Ces discussions avec les deux candidats américains interviennent le lendemain d'une démonstration qui a marqué les esprits à la tribune des Nations Unies à New York, jeudi. Le Premier ministre israélien avait alors tenu à expliquer de la manière la plus simple possible le problème du nucléaire iranien... avec un dessin d'une bombe digne d'un Bip Bip et Coyote:

A dessein ou non, l'explication de "Bibi la bombe" a fait le tour du web et a été très commentée... et parodiée. Le magazine américain New Yorker a même lancé un concours sur Twitter intitulé "'#BibiBombCaption", afin de trouver la meilleure légende possible à ce croquis.

Découvrez dans notre diaporama les détournements autour du dessin de la bombe iranienne de Benjamin Netanyahu, en images et en vidéos:

Loading Slideshow...
  • Benjamin Coyotte

  • "That's all Folks"

    Le célèbre phrase de fin des dessins animés de la Warner, "c'est tout pour aujourd'hui les amis"

  • Angry bird bomb

  • Bomberman

  • Bomberman 2

  • L'Iran préparerait en réalité une étoile noire

  • Bibi Dylan

  • Où est Charlie ?

  • Quand Benjamin Netanyahu massacre la Joconde

  • Christ de Borja

    En réalité, <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2012/08/21/restauration-christ-borja-espagne-fail_n_1818729.html">la restauration loupée du christ de Borja</a>, c'était un coup de Bibi !

  • Batman et la bombe de Bibi

    Pourquoi Batman ? Regardez la prochaine image...

  • Netanyahu et Batman

    Après l'image, la vidéo...

  • Remix Netanyahu - Gangnam style

    Et pour finir, un remix de la présentation du Premier ministre israélien et du clip sud coréen <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2012/09/04/gangnam-style-psy-parodies-reprises-youtube_n_1853667.html">aux 100 millions de vues Gangnam Style</a>.