Les employés membres du syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) qui travaillent pour Chrysler Canada ont accepté avec 90 % des voix une entente pour une nouvelle convention collective de quatre ans.

Le cycle de négociation de cette année entre les TCA et les trois géants de l'automobile de Détroit est ainsi terminé.

L'accord entre Chrysler et le syndicat avait été conclu mercredi.

Vendredi, les chefs d'atelier des usines ontariennes du constructeur l'ont approuvé à l'unanimité.

Toute comme les ententes obtenues avec Ford et General Motors, le nouveau contrat de travail entre Chrysler et ses employés canadiens comprend un gel des salaires de quatre ans et un bonus annuel de 2000 $ qui sera versé aux employés en décembre 2013, 2014 et 2015 pour compenser la hausse du coût de la vie.

L'entente entérine également des réductions de salaire pour les nouveaux employés qui devront patienter plus longtemps avant d'atteindre le haut de l'échelle salariale.

Maintenant que tous les membres ont ratifié l'entente le président des TCA, Ken Lewenza dit que le syndicat compte redoubler d'efforts pour obtenir l'appui d'Ottawa sur une politique nationale de l'automobile.

« L'un de nos objectifs est de positionner l'industrie pour la croissance et la réussite à l'avenir et nous avons fait ce que nous avons pu, mais sans une stratégie de développement à grande échelle, l'avenir de l'industrie reste, au mieux, incertain », a-t-il déclaré dans un communiqué dimanche.