POLITIQUE
29/09/2012 05:01 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

La FQM se dit favorable à la vision nouveau gouvernement péquiste (SONDAGE)

Agence QMI

MONTRÉAL - La Fédération québécoise des municipalités (FQM) envisage d'un bon oeil la fusion du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire avec le ministère des Transports, a déclaré son président, Bernard Généreux, en marge des Assises annuelles de la Fédération, qui se sont conclues samedi, à Québec.

Le congrès a d'ailleurs donné lieu à une première rencontre avec le nouveau gouvernement péquiste et les membres de la Fédération. Le nouveau ministre des Affaires municipales et ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, qui était invité à prendre la parole en clôture du congrès, s'est montré rassurant, aux dires de M. Généreux.

Bernard Généreux a été un candidat péquiste malheureux lors des dernières élections, subissant la défaite dans la circonscription de Blainville, dans les Basses-Laurentides.

Dans un long plaidoyer, M. Gaudreault a expliqué aux élus les bienfaits de cette nouvelle cohabitation des deux grands ministères au coeur des préoccupations du monde municipal.

La proximité et la convergence des enjeux ont été clairement exposés, indique M. Généreux.

Il affirme qu'après réflexion, cette dichotomie entre des grands ministères obligeait les maires à consulter deux guichets pour finalement formuler des demandes coordonnées.

Selon lui, cette nouveauté ajoutera à la cohérence des actions de chacun des ministères.

M. Généreux croit aussi que la présence de la nouvelle première ministre, Pauline Marois, qui a pris la parole à l'ouverture du congrès, a permis aux quelques 2000 délégués municipaux présents de comprendre la vision du gouvernement provincial relativement au monde municipale.

Mme Marois a entre autre fait état de deux grands axes de préoccupations : le renouvellement du pacte fiscal et la loi-cadre sur la décentralisation.

«Les revendications quasi historiques de la FQM semblent vouloir trouver écho auprès du nouveau gouvernement», affirme le président de la FMQ.

Dans leurs allocutions, Mme Marois et M. Gaudreault ont tous deux parlé d'un nouveau pacte entre l'État et les municipalités qui permettrait plus de latitude aux municipalités dans la livraison des services. Ils ont fait part d'une volonté de voir se simplifier les procédures, ce qui réjouirait aussi M. Généreux.

«On se rejoint tout à fait au niveau de l'élimination de cette reddition de comptes qui n'en finit plus», lance-t-il.

M. Généreux est maintenant impatient de voir comment se traduiront les volontés formulées par le nouveau gouvernement.

RÉPONDEZ À NOTRE SONDAGE ICI: