À nouvelle situation, nouvelle démarche. Avec l'arrivée d'un nouveau gouvernement et l'annonce du gel de la hausse des frais de scolarité, l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) se réunit en congrès ce week-end, à l'Université Laval, à Québec, pour débattre de la démarche à suivre les prochaines semaines.

Les membres de l'ASSÉ discuteront notamment de l'éventuelle participation de leur association au prochain sommet sur l'enseignement supérieur promis par le nouveau gouvernement de Pauline Marois.

Ils débattront et décideront de l'avenir de la CLASSE, qui avait été formée comme « coalition de grève ». Il sera notamment question de dissoudre ou de maintenir la CLASSE.

Le conseil exécutif de l'ASSÉ devrait aussi se prononcer sur la poursuite des manifestations à tous les 22 du mois.

Camille Robert, coporte-parole de l'ASSÉ, a expliqué sur les ondes du RDI que certaines associations proposent de les maintenir, alors que d'autres avancent l'idée de les maintenir seulement les 22 octobre et 22 novembre, avant la tenue du sommet.

Mme Robert a toutefois assuré que la mobilisation sera maintenue jusqu'au sommet sur l'enseignement supérieur. Au-delà des manifestations, l'ASSÉ voudrait aussi débattre sur la composition de ce sommet et de sa finalité.

D'ailleurs, la coporte-parole de l'ASSÉ, Jeanne Reynolds, a expliqué que l'association sollicite toujours une rencontre avec le ministre responsable de l'enseignement supérieur, Pierre Duchesne, afin de prendre une décision « réfléchie » sur sa participation au sommet.

D'autre part, en ce qui concerne la présence de Léo-Bureau Blouin du côté gouvernemental, Camille Robert estime que le nouveau député péquiste ne défend plus les positions des étudiants, mais celles du gouvernement.

« Il est passé du gel à l'indexation des frais de scolarité assez rapidement », a-t-elle dit.

Enfin, des élections auront dimanche pour remplacer plusieurs postes au sein du conseil exécutif de l'ASSÉ. Le congrès se tient tout le week-end.

Loading Slideshow...
  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.

  • Quelques centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Montréal, après que le gouvernement ait annulé la hausse des frais de scolarité.