NOUVELLES

Vol de sirop d'érable au Québec, perquisition au N.-B.

27/09/2012 07:09 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST
Shutterstock

Les services policiers ont effectué une perquisition dans une entreprise d'entreposage de sirop d'érable à Kedgwick, dans le nord du Nouveau-Brunswick.

La perquisition a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, dans les installations de l'entreprise S. K. Export, qui se spécialise dans la transformation et l'exportation de produits de l'érable.

Des agents de la Sureté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada ont pris part à l'opération.

La directrice générale de S. K. Export, Julienne Bossé-Desrosiers, lie cette opération à un vol important de sirop d'érable qui a eu lieu à Saint-Louis-de-Blandford, au Québec, au mois d'août. Les produits volés appartenaient à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Mme Bossé-Desrosiers affirme que son entreprise n'a rien à se reprocher. Elle souligne qu'elle a des papiers en bonne et due forme au sujet des produits qu'elle achète directement de producteurs au Québec, et non de leur fédération.

La directrice générale ajoute que les policiers voulaient faire la perquisition mardi, et qu'elle a refusé d'ouvrir avant qu'ils présentent un mandat de perquisition. Les policiers sont revenus plus tard avec ce document. Mme Bossé-Desrosiers et son avocat soutiennent que le mandat de perquisition était illégal au Nouveau-Brunswick parce qu'il provenait du Québec.

Les policiers ont emmené Étienne St-Pierre, le propriétaire de S. K. Export, pour l'interroger.

La Sûreté du Québec refuse de commenter cette opération pour le moment.