BIEN-ÊTRE

Facebook : bon pour la pub mais pas pour les ventes

27/09/2012 08:24 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Des données de ventes en ligne publiées cette semaine montrent que Facebook peut considérablement aider les marques à faire parler d'elles, mais que le réseau social aurait peu d'influence sur les décisions d'achat des consommateurs.

Un étude publiée cette semaine par lab24 (blog.lab42.com/like-us) montre la force du réseau social pour populariser les marques. L'analyste de marché a sondé un millier d'utilisateurs, dont 50% trouvent que la page Facebook d'une marque est plus utile que son site internet.

Cependant, la même étude a révélé que 69% des personnes qui apprécient la présence des marques sur le réseau social ont "aimé" un produit juste par mimétisme, parce qu'un de leurs amis avait fait de même. De plus, 22% ont expliqué être trop gêné de cliquer sur le bouton "j'aime" de certaines marques, surtout celles en lien avec les régimes, la santé, les sites pour adultes... mettant à mal l'idée que les utilisateurs sont contents de tout partager sur Facebook.

Par ailleurs, la dernière étude en date du cabinet Forrester Research, publiée le 25 septembre, sur les influences des achats en ligne montre que malgré l'augmentation de l'utilisation des médias sociaux, seulement 1% des transactions provenaient de sites comme Twitter, Facebook ou Pinterest.

Selon Forrester, dans la grande majorité des cas, les consommateurs ont une idée assez claire de ce qu'ils veulent acheter, et vont directement sur le site en question pour réaliser leur achat. Mais lorsqu'ils hésitent, ils se laissent influencer par différents types de recherches, et les techniques de marketing en font partie.