NOUVELLES

Phaneuf confirme sa retraite

26/09/2012 06:21 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

C'est finalement officiel : la carrière de Cynthia Phaneuf dans les rangs amateurs est terminée.

La patineuse artistique de Contrecoeur a confirmé sa retraite de la compétition, mercredi.

Une fracture de stress au dos a ralenti Phaneuf au cours des derniers mois. L'athlète de 24 ans avait déjà fait l'impasse sur tous les grands prix de la saison 2012-2013 et risquait de manquer les mondiaux en mars prochain, à London, en Ontario. Elle traîne cette blessure depuis près d'un an.

« C'est quand je suis retournée au gymnase cet été que j'ai réalisé que j'avais moins le goût de retourner sur la patinoire, a-t-elle confié. Je n'ai plus la motivation que j'avais avant, et puis j'avais de belles occasions qui s'offraient à moi et qui me donnaient le goût de sauter dans quelque chose de nouveau.

« C'est donc là que j'ai su qu'il me manquait la petite étincelle, celle dont tu ne peux te passer quand tu t'entraînes pour les Jeux olympiques. C'est tout simplement que j'ai réalisé que j'étais prête à passer à un autre chapitre dans ma vie. »

Pas d'amertume

Phaneuf compte à son actif deux titres de championne canadienne (2004 et 2011) et une participation aux Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, où elle a fini 12e. Son meilleur résultat aux Championnats du monde a été une cinquième place en 2010.

Loin d'être amère, Phaneuf a indiqué vouloir tourner la page sur sa carrière de patineuse, sans pour autant tourner le dos au sport qu'elle pratique depuis l'âge de quatre ans.

« Cynthia Phaneuf est une athlète émérite qui a représenté le Québec avec grâce et élégance sur glace et tout au long de sa carrière. Elle est un modèle extraordinaire pour nos jeunes athlètes qui l'admirent et s'inspirent de ses grandes qualités de patineuse et de jeune femme.

« Nous lui souhaitons grand succès dans ses projets et serions honorés de pouvoir compter sur elle en tant qu'ambassadrice du patinage artistique au Québec et partout dans le monde », a déclaré Hélène Gagnon, présidente de Patinage Québec.

« J'ai tout donné »

Sereine, la Québécoise a déclaré avoir accompli tout ce qu'elle souhaitait au cours de sa carrière internationale.

« Je pense que j'ai donné tout ce que j'avais au patinage artistique. Je me suis assise à un certain moment donné, je suis partie en retraite pendant trois jours, j'ai écrit et j'ai écrit, et je me suis demandée : "qu'est-ce qu'il te reste à accomplir dans le patinage artistique?" La page est restée blanche.

« J'ai atteint tous mes objectifs dans le patinage : je voulais être championne canadienne, je l'ai été; je voulais faire un top 5 aux Championnats mondiaux, je l'ai fait; je voulais participer aux Jeux olympiques, c'est fait. Alors, mes trois buts que je m'étais fixés ont été atteints. »

Elle a toutefois reconnu que son souvenir le plus cher sera sans contredit sa participation aux Jeux de Vancouver.

Des projets

Des projets, Cynthia Phaneuf en a plusieurs. Elle déménagera prochainement à Philadelphie pour rejoindre son copain, le hockeyeur Maxime Talbot. Là-bas, elle pourrait travailler au sein de l'école de patinage d'Isabelle Brasseur qui lui a offert un poste d'entraîneur.

« J'ai aussi commencé des études au College of Sports Media à Toronto l'an dernier et j'ai adoré ça. J'aimerais poursuivre dans ce domaine. Peut-être qu'Alan (Goldberg) aura besoin d'aide dans les prochaines années! », a lancé Phaneuf qui pourrait également joindre les tournées professionnelles nord-américaines Celebration On Ice et Holiday Festival On Ice, l'hiver prochain.

« Je veux de nouveaux défis, mais je souhaite aussi garder un pied dans le monde du patinage, a précisé Phaneuf. Le patinage, ç'a été ma vie, ma passion, la source de tous mes rêves. J'aurai toujours un attachement spécial pour mon sport. »

PLUS: