La nomination de l'ancien député péquiste Nicolas Girard au poste de président-directeur général de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) fait sursauter le député caquiste Éric Caire. Le critique de la deuxième opposition officielle en matière de Transports y voit une autre preuve que le Parti québécois est un « vieux parti ».

« Avec la nomination ce matin de M. Nicolas Girard à titre de président-directeur général de l'AMT, c'est une déception de plus qui s'ajoute pour ce gouvernement », a lancé d'entrée de jeu l'élu de La Peltrie en entrevue avec le Huffington Post Québec.

Selon Éric Caire, la nomination « partisane » de l'ancien député de Gouin à la tête de l'AMT démontre que le Parti québécois est un « vieux parti qui agit avec de veilles façons de faire. »

Dans le même sens, le député caquiste se questionne sur les véritables connaissances en matière de transport et de gestion de Nicolas Girard. « On a changé la couleur du gouvernement, mais pas la façon de faire », affirme-t-il.

« Il aurait été préférable de nommer une personne qui connait sur le bout des doigts les questions entourant le transport. Et ce n'est pas parce que tu as été critique pendant une année que tu as les compétences pour occuper ce rôle », dénonce-t-il.

Une opinion partagée par le Parti libéral du Québec, par la voix de son responsable au communication de l'aile parlementaire, Charles Robert. « On souhaite que M. Girard ait la compétence requise pour occuper ce poste », espère-t-il.

M. Robert trouve ironique la nomination partisane de l'ancien député péquiste de Gouin, étant donné qu'il était le premier élu « à s'opposer systématiquement et à déchirer sa chemise quand il y avait des nominations qu'il jugeait à caractère partisane », rappelle-il.

Bon pour le développement du train

Pour Jean-Luc Labrecque, président de l'Association des conseils intermunicipaux de transport de la MRC des Moulins et conseiller municipal de Terrebonne, la venue à l'AMT de l'ex-critique de l'opposition officielle en matière de Transports est une bonne chose pour la poursuite du développement du train de banlieue.

« Globalement, je dirai oui, c'est une bonne chose, surtout qu'il connaît quand même bien le dossier du transport en commun », dit-il, souhaitant être en mesure de rencontrer prochainement le nouveau PDG.

Ce dernier a également rappelé que l'ancien président-directeur général de l'AMT, Paul Côté avait confirmé l'arrivée du train de l'Est dès la fin de 2013.

Loading Slideshow...
  • Un gouvernement du Parti québécois ne <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/06/pq-integrite-elus_n_1749328.html" target="_hplink">demandera pas à ses élus de remplir la caisse électorale</a>, pas plus à ses ministres qu'à ses députés. L'effort reposera sur les militants.

  • Le Parti québécois a <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/04/soins-domicile-parti-quebecois_n_1742718.html" target="_hplink">promis la création d'une politique nationale de soins et de services à domicile</a>. Pauline Marois veut regrouper et augmenter les services offerts aux personnes en perte d'autonomie qui souhaitent rester à la maison. La chef péquiste a promis d'ajouter 120 millions de dollars aux 380 millions déjà prévus par le gouvernement, pour atteindre une enveloppe de 500 millions d'ici cinq ans.

  • <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/03/marois-pq-banque-developpement-quebec_n_1737944.html" target="_hplink">Création d'une Banque de développement économique du Québec</a> dont le mandat serait de soutenir la croissance, d'aider les entreprises à démarrer, surtout en région et dans le domaine de l'économie sociale, en leur donnant accès à du capital de risque.

  • La chef du Parti québécois <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/13/parti-quebecois-garderies-place-enfant_n_1772776.html" target="_hplink">«garantit» une place en garderie pour tous les enfants qui en ont besoin d'ici la fin du premier mandat d'un gouvernement péquiste</a>. Le PQ maintiendra le tarif à 7$ jusqu'à ce que l'objectif d'une place par enfant soit atteint.

  • Pauline Marois a promis de<a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/02/charest-parle-economie-adversaires-le-ciblent_n_1733168.html" target="_hplink"> tenir un vaste sommet sur la gestion et le financement des universités</a> et d'abroger la loi 78, que la leader souverainiste juge «ignoble».

  • Un gouvernement Marois <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/02/charest-parle-economie-adversaires-le-ciblent_n_1733168.html" target="_hplink">embauchera 600 professionnels supplémentaires d'ici 2015 afin de contrer le décrochage scolaire</a>. Le PQ évaluera aussi la possibilité d'implanter dans les milieux défavorisés la maternelle à quatre ans à temps plein, et verra à renforcer l'autonomie des établissements scolaires.

  • Un gouvernement péquiste <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/09/pauline-marois-pq-fonds-protection-entreprises_n_1760351.html" target="_hplink">reviendra à une forme de nationalisme économique à la Caisse de dépôt</a> en créant un fonds d'investissement stratégique de 10 milliards $, pour protéger les entreprises contre les prises de contrôle étrangères.

  • Pauline Marois a promis de faire <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/08/14/pq-propose-une-charte-laicite_n_1775508.html" target="_hplink">adopter une charte de la laïcité</a> dans les services publics advenant l'élection de son parti. La charte reposerait sur les principes de neutralité de l'État et de prépondérance de l'égalité entre les femmes et les hommes.


Loading Slideshow...
  • Agnès Maltais

    Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Solidarité sociale, responsable de la Condition féminine et de la région de la Capitale-Nationale

  • Alexandre Cloutier

    Ministre délégué aux Affaires gouvernementales canadiennes et à la gouvernance souverainiste, responsable de la Côte-Nord

  • Bernard Drainville

    Ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, responsable de la Mauricie

  • Bertrand St-Arnaud

    Ministre de la Justice

  • Yves-François Blanchet

    Ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs

  • Diane De Courcy

    Ministre de l'Immigration, des Communautés culturelles et responsable de la Charte de la langue française

  • Réjean Hébert

    Ministre de la Santé, des Services sociaux et responsable des Aînés, responsable de la région de l'Estrie

  • François Gendron

    Vice-premier ministre, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue

  • Jean-François Lisée

    Ministre des Affaires internationales, de la Francophonie, du Commerce extérieur et des Affaires métropolitaines

  • Maka Kotto

    Ministre de la Culture et des Communications

  • Marie Malavoy

    Ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sports, responsable de la Montérégie

  • Martine Ouellet

    Ministre des Ressources naturelles

  • Nicolas Marceau

    Ministre des Finances et de l'Économie

  • Pascal Bérubé

    Ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

  • Pierre Duchesne

    Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

  • Stéphane Bédard

    Président du Conseil du trésor, leader parlementaire, responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

  • Stéphane Bergeron (gauche)

    Ministre de la Sécurité publique

  • Sylvain Gaudreault

    Ministre des Transports, des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

  • Véronique Hivon

    Ministre déléguée à la Santé publique, à la Protection de la jeunesse, responsable de la région de Lanaudière

  • Élaine Zakaïb

    Ministre déléguée à la politique commerciale et à la banque de développement économique du Québec

  • Gaétan Lelièvre

    Ministre délégué aux Régions, responsable de la Politique nationale de la ruralité, responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

  • Nicole Léger

    Ministre responsable de la Famille, de la région de Laval-Laurentides

  • Élizabeth Larouche

    Ministre déléguée aux Affaires autochtones

  • Léo Bureau-Blouin

    Adjoint parlementaire de la première ministre