NOUVELLES

Les municipalités de la C.-B. veulent la décriminalisation du cannabis

26/09/2012 03:16 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Les membres de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique (UBCM) ont voté mercredi en faveur de la décriminalisation de la marijuana.

Les 1500 délégués des 195 gouvernements locaux et des Premières Nations de la province sont réunis à Victoria cette semaine.

La résolution adoptée propose la décriminalisation du cannabis et l'étude des bénéfices que pourraient apporter sa réglementation et sa taxation.

Lundi, les délégués ont été nombreux à assister à une conférence donnée par des intervenants en politiques sur la santé, des policiers et l'ancien procureur général de la province, Geoff Plant.

Ceux-ci demandaient aux délégués de mener le combat pour modifier la loi canadienne sur la marijuana qu'ils ont qualifiée de désuète.

Les conférenciers, dont Geoff Plant, ont soutenu que la décriminalisation de la marijuana permettrait de combattre le crime organisé. Ils ont noté que les gangs criminels envahissent les communautés et s'entretuent pour obtenir le contrôle du marché de la marijuana dans la province. Ce marché vaut plusieurs milliards de dollars.

Geoff Plant a ajouté que les dirigeants des municipalités sont en droit de s'opposer à la loi fédérale, car ils gèrent et vivent dans les communautés où opèrent les gangs criminels.

D'autre part, le sergent Dave Williams, un agent antidrogue d'expérience au sein de la GRC britanno-colombienne, ne croit pas que la décriminalisation de la marijuana empêchera les groupes criminels de se battre pour le contrôle du marché.

PLUS: