BIEN-ÊTRE

Les favelas cariocas font peau neuve et attirent les hôteliers

26/09/2012 12:57 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Future organisatrice de la Coupe du monde de 2014 et des JO de 2016, la ville de Rio de Janeiro se prépare à accueillir un flot conséquent de visiteurs. De nombreux hôtels y sont donc en construction, dont certains situés dans des quartiers oubliés et des favelas pacifiées.

Autrefois secouée par des affrontements entre bandes rivales, la favela de Chapéu Mangueira a été pacifiée en 2009. Elle attire depuis les investisseurs. Deux entrepreneurs brésiliens y préparent ainsi l'ouverture de leur deuxième hôtel, dans le cadre du Rio Sustainable City Project, programme mis en place par la municipalité.

Victor Hugo Medina et Cristiane de Oliviera avaient ouvert un premier hôtel à Chapéu Mangueira en 2010. Le Favela Inn dispose de trois chambres, capables d'accueillir six personnes et dotées de balcons avec vue sur la mer.

Son design s'appuie sur des matériaux recyclés et s'inspire du mode de vie du quartier. Sa clientèle, à 80% étrangère, bénéficie d'un tarif de 17,95$ la nuitée en basse saison, 24$ en haute saison, petit déjeuner inclus.

A présent, Medina et Oliviera ont le projet de construire un deuxième hôtel, destiné à accueillir des étudiants internationaux.

Ils expliquent au site brésilien G1 : "Les grands hôtels se partagent les espaces les plus prisés, mais nous avons voulu faire autrement, construire notre hôtel au sein même de la communauté. Notre but n'est pas de vendre du luxe ou de la beauté, mais une expérience  différente pour les touristes".

Comme nombre de favelas, Chapéu Mangueira est située sur les hauteurs de Rio et offre une vue imprenable sur les paysages côtiers, le pain de sucre et la statue du Christ rédempteur.

Pour encourager les initiatives de ce genre, la municipalité de Rio a lancé le programme Rio Top Tour, à travers lequel les résidents des favelas peuvent, par exemple, suivre une formation de guide touristique.