BIEN-ÊTRE

La Chine devancera bientôt les Etats-Unis dans la course aux gratte-ciel

26/09/2012 09:48 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Selon un article publié par le Shanghai Daily le 24 septembre, la Chine comptera plus de gratte-ciel que les États-Unis d'ici cinq ans.

En 2017, on dénombrera 802 gratte-ciel en Chine contre 539 aux États-Unis. C'est ce qu'affirme une étude sur les mégalopoles effectuée par l'agence spécialisée MotianCity. Une tendance qui s'inscrit dans la durée, puisque dans dix ans, ce chiffre s'élèvera à 1.318 en Chine, contre 563 aux États-Unis.

C'est pour le moment aux États-Unis que l'on recense le plus grand nombre de gratte-ciel (533, contre 470 en Chine, en excluant Hong Kong).

Aujourd'hui, 332 bâtiments de ce type sont en construction en Chine et 516 devraient y être érigés dans un futur proche. Parmi eux, on note la Shanghai Tower, immeuble de 121 étages dont la construction se terminera en 2015, et Ping An International Financial Center à Shenzhen, une structure de 118 étages qui sera inaugurée en 2016.

La plupart de ces nouveaux immeubles chinois seront érigés dans les grandes villes comme Shanghai et Pékin et dans les villes moyennes comme Nanjing et Dongguan.

Par comparaison, seules six nouvelles constructions sont en cours aux États-Unis et 24 sont en projet. 

Le plus haut immeuble de Chine est actuellement le Shanghai World Financial Center, 101 étages et 492 mètres de haut, alors que la plus haute tour américaine est la Willis Tower de Chicago, 108 étages s'étalant sur 422 mètres.

Le record absolu est détenu par une tour de 160 étages située à Burj Khalifa (Dubaï) mesurant 828 mètres de hauteur.