NOUVELLES

Le maire de Québec rassuré par sa rencontre avec la direction des Plaines

25/09/2012 03:47 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Le différend entre le maire de Québec et la présidente du conseil d'administration de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) s'estompe à propos de la vocation des plaines d'Abraham.

Le maire Régis Labeaume est rassuré après une discussion avec Margaret Delisle. La présidente aurait nuancé certaines de ses paroles.

Selon le maire, la Commission des champs de bataille nationaux n'envisage finalement pas de restreindre le nombre d'activités sur le site, pas plus que le genre de spectacles qui s'y tiendraient. Le maire ajoute qu'il est prêt à collaborer avec la CCBN.

Rappelons, qu'il y a quelques jours, le maire avait réagi vivement à la volonté de la Commission de rendre l'espace davatange disponible à la population et aux touristes.

La CCBN envisage de revoir la politique d'utilisation des Plaines.Elle tente de trouver un équilibre entre la présentation de spectacles et la préservation de ce site historique national. Des activités d'interprétation sur les plaines d'Abraham ont dû être annulées cet été en raison de la tenue des grands événements.

Par ailleurs, en ce qui concerne la côte Gilmour, le maire Labeaume a toujours dans sa mire son ouverture en hiver. Il soumettra une proposition au début du mois prochain. « Le 4 octobre, on va arriver avec une proposition très précise. Et je vous dirais que si cette nouvelle attitude se vérifie, non seulement on va collaborer avec la Commission mais on va les aider à trouver l'argent », a commenté Régis Labeaume.

L'ouverture de la côte Gilmour, située sur les Plaines, coûterait environ 6 millions de dollars. Elle demeure pour l'instant fermée pendant la période hivernale puisque l'épandage d'abrasifs y est interdit afin de préserver le boisé qui borde la côte.

PLUS: