NOUVELLES

Flaherty pense que les entreprises canadiennes doivent faire leur part

25/09/2012 03:38 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, estime qu'Ottawa a fait sa part et que c'est maintenant au tour des entreprises de relever les défis de la nouvelle économie mondiale.

Dans un discours dont des copies ont été remises à l'avance aux médias, M. Flaherty affirme que la prospérité du pays dépend de la manière dont les entreprises canadiennes s'adapteront à une économie qui penche de plus en plus du côté de l'Asie.

M. Flaherty affirme que le gouvernement fédéral a pris les mesures nécessaires pour permettre aux entreprises d'être concurrentielles, notamment en réduisant les impôts, en encourageant l'achat de nouvelles technologies et en réduisant les obstacles administratifs.

Selon lui, ultimement, le secteur privé doit prendre ses responsabilités.

Un message similaire à celui de la Banque du Canada

Il s'agit essentiellement du même message que celui exprimé lundi à Ottawa par le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, devant le même auditoire, soit le Conseil canadien des chefs d'entreprise.

Notons que M. Carney a récemment subi les foudres du monde des affaires canadien après avoir critiqué les dirigeants d'entreprises qui disposent d'importantes liquidités inutilisées. Celles-ci totaliseraient plus de 500 milliards de dollars.

PLUS: