DIVERTISSEMENT

Un air de famille : une grande fête musicale à Radio-Canada

25/09/2012 07:36 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST
SRC

La musique a présentement la cote au petit écran. Alors que TVA vogue depuis l'an dernier sur le succès d'On connaît la chanson, et espère cartonner cet hiver avec La voix, Radio-Canada entrera dans la danse ce jeudi, 27 septembre, à 20h00, avec Un air de famille. Ce tout nouveau concept, animé par Patrice L'Écuyer, donnera la chance à des familles d'ici de briller sous les projecteurs, le temps d'une mélodie.

Les médias ont découvert, mardi matin, la première tranche d'une heure de cette émission de variétés, qu'on souhaite chaleureuse et réjouissante. À elle seule, la chanson-thème vitaminée, avec les « un air qui nous ressemble, un air qui nous rassemble » de son refrain, suffit à insuffler une bonne dose d'énergie.

Chaque semaine, trois clans provenant d'un peu partout au Canada - de Saint-Jérôme à Saint-Côme, de Gatineau à Saint-Bruno, en passant par Pont-Landry, au Nouveau-Brunswick, et Hawkesbury, en Ontario, pour ne nommer que ces régions - s'affronteront en poussant la chansonnette sur un air de leur choix. Assistées d'un mentor - Bruno Pelletier, Johanne Blouin ou Jean-François Breau, qui s'avèrent très protecteurs envers leurs « élèves » -, les équipes se soumettront à quelques heures de répétitions filmées avant de se commettre véritablement devant les caméras. Des extraits vidéo (très courts), présentent d'entrée de jeu chacun des membres du groupe, puis montrent ensuite leurs réactions à l'entrée et à la sortie du studio. Le tout, avec beaucoup de rythme et sans longueurs inutiles.

À la fin de l'épisode, le public sera invité à voter pour son clan coup de cœur (les gens auront une journée pour se prononcer), lequel se produira, en compagnie des juges, en ouverture de l'émission la semaine suivante. Au terme de la saison, trois demi-finales ramèneront les neuf fratries gagnantes, parmi lesquelles seront sélectionnées trois finalistes. Trio au sein duquel sera choisie la famille de chanteurs amateurs la plus talentueuse. Ou, du moins, la plus attachante.

Portrait de familles

Dans le premier volet, on applaudira les efforts des Bilodeau-Garant, une « meute » autoproclamée originaire de Saint-Lazare-de-Bellechasse, composée d'une maman, Denise, de ses cinq enfants, de son neveu et de sa petite-fille. Chaque Jour de l'An, la joyeuse bande fait le tour de son village pour fredonner aux oreilles de qui veut bien l'entendre. À la télévision, c'est sur la chanson Je veux, de Zaz, qu'elle démontrera tout son savoir-faire.

On mentionnera au passage, dans l'extrait de présentation du groupe, que Denise a perdu, dans la dernière année, son frère Claude, décédé d'un cancer. Or, les concepteurs d'Un air de famille ont promis qu'on ne verserait jamais dans le larmoiement, en insistant sur les drames vécus par les familles-vedettes. On souhaite plutôt s'attarder au plaisir qu'elles éprouvent à pousser la note en toute complicité.

Les Gendron de Laval uniront pour leur part leurs voix sur Aimons-nous, le grand classique d'Yvon Deschamps. Accompagné de ses deux filles aînées, Stéphanie et Élizabeth, et de son épouse Annie, le père, Denis, réalisera un rêve en s'illustrant devant un vaste parterre.

Enfin, on apprendra que Jeanne et Alexandre Côté, deux adolescents de Saint-Nicolas, avaient toujours eu de la difficulté à s'entendre, jusqu'à ce qu'ils rejoignent tous deux le même groupe de musique. Désormais inséparables, le frère et la sœur fouleront la scène du studio 42 de la société d'État avec leurs parents, au son de Promenade sur Mars, d'Offenbach.

Chaque prestation sera couronnée par les commentaires - rarement méchants - du panel de juges. On pourrait d'ailleurs reprocher à Bruno Pelletier, Johanne Blouin et Jean-François Breau d'être un peu trop gentils avec les participants. Mais, l'équipe d'Un air de famille assume parfaitement son choix de faire du rendez-vous hebdomadaire un « feel good show ». Le producteur Jean-François Boulianne, de la boîte Attraction Images, n'a d'ailleurs pu retenir ses larmes en s'adressant aux journalistes, après le visionnement de presse. Il a évoqué l'aspect humain du projet, qui compte sur les services de René Simard, à la direction artistique, et de Jean-Pier Gravel, à la production au contenu.

Les téléspectateurs d'Un air de famille qui voudront voter pour leur performance préférée pourront le faire par téléphone (1-900-930-3333) ou par Internet (www.radio-canada.ca/unairdefamille). Les familles gagnantes remporteront 1000$, tandis que les deux autres équipes empocheront chacune 500$. Un prix encore inconnu sera remis aux grands vainqueurs de la saison.

Radio-Canada est déjà en mode recrutement en vue de la deuxième saison d'Un air de famille. L'émission sera rediffusée le dimanche, à 17h00.