NOUVELLES

Un plan pour réinventer le Quartier latin

24/09/2012 04:17 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

Après des mois de travail, des experts de la Ville de Montréal présentent des recommandations pour rendre le secteur du Quartier latin plus attrayant dans un document qui sera déposé sous peu au conseil municipal.

Le Programme particulier d'urbanisme (PPU) du Quartier des spectacles - pôle du Quartier latin, qui compte une centaine de pages, comporte diverses idées pour revitaliser le quartier et en faire une « destination unique de la culture et du savoir ».

Parmi les recommandations formulées, des espaces de stationnement pourraient par exemple être retirés sur la rue Saint-Denis pour faire place à des terrasses et à des supports à vélo.

Les experts de la Ville de Montréal recommandent aussi de doubler le nombre de résidents du quartier, de rendre la rue Sainte-Catherine piétonnière à l'été 2014 entre la Place des Arts et le Village et de désenclaver les Habitations Jeanne-Mance. D'autres mesures, comme permettre la cuisine de rue et implanter un marché public d'alimentation dans le quartier, sont aussi mises de l'avant.

Après son dépôt au conseil municipal, qui devrait avoir lieu lundi ou mardi, le document sera soumis à une consultation publique.

Trouver une façon de cohabiter

On peut lire dans le document que le Quartier latin se prête bien à la construction de 2500 nouvelles unités d'habitation, mesure qui permettrait de doubler le nombre de résidents dans le secteur.

Le directeur général de la Corporation de développement urbain Faubourg Saint-Laurent et représentant des commerçants, Jérôme Vaillancourt, appuie l'idée d'augmenter la population, tout en prévenant les futurs citoyens qu'ils habiteront dans une zone souvent animée ou bruyante.

« Il faut trouver une façon de cohabiter. Je pense que ça va passer par des mesures techniques vraiment précises pour l'insonorisation des commerces, mais aussi des futurs bâtiments résidentiels », a-t-il précisé.

Quel projet sur Saint-Laurent?

Pour les commerçants, le grand défi sera d'animer le boulevard Saint-Laurent entre le Monument-National et la rue Sainte-Catherine. La société Angus y démantèle actuellement de vieilles façades, dans l'attente d'un éventuel projet, celui soumis en 2009 ayant fait long feu après l'opposition du Café Cléôpatre.

« Pendant combien de temps ça va rester vide? On ne le sait pas. C'est à la merci du promoteur et de son démarchage pour trouver des locataires potentiels, et qu'il y ait un projet qui lève enfin », a commenté Jérôme Vaillancourt.

La société Angus prévoit compléter le démantèlement des façades au début d'octobre et souhaite entreprendre la construction d'un nouveau projet dès l'an prochain.

Avec les informations de Benoît Chapdeleine

PLUS: