(bum) Votre médecin et vos amis vous parleront de symptômes normaux durant la grossesse, mais certains, plus embarrassants, ne vous seront peut-être pas révélés.

Rassurez-vous, parenting.com rapporte qu’ils sont, eux aussi, «normaux».

Pertes inhabituelles – Vous devrez peut-être vous munir de quelques protège-dessous, puisqu’il peut vous arriver d’avoir des pertes vaginales suspectes. C’est normal, sauf si la couleur et l’odeur vous indiquent la possibilité d’une infection.

Incontinence – N’oubliez pas, le poids du bébé pèse sur votre vessie. Ne paniquez pas si vous vous échappez chaque fois que vous faites un effort (rire, toux). Pratiquez la technique de Kegel pour raffermir les muscles vaginaux.

Gaz très fréquents et douloureux – Évitez le plus possible les aliments tels que le brocoli, le chou-fleur, le chou, le maïs et les oignons. Les progestérones lors de la grossesse donnent déjà des gaz et de la constipation également. Si cela vous indispose, parlez-en à votre médecin.

Congestion et ronflements – Encore là, une question d’hormones. Elles stimulent la production de mucus. Vous aurez donc l’impression constante d’avoir le rhume, et votre conjoint sursautera en pleine nuit à cause des ronflements dignes de grand-père.

Sueur et salive excessives – Les hormones et les efforts du cœur sont les grands responsables. Le sang circule plus fortement et réchauffe votre peau, et vous salivez autant qu’un bébé.

En plus de ces symptômes, il peut y avoir le masque de grossesse, l’agrandissement de vos mamelons et l’apparition d’énormes veines sur vos jambes. Il ne faut pas s’en inquiéter outre mesure, et votre médecin est toujours là pour vous rassurer.

Loading Slideshow...
  • Pertes inhabituelles

    Vous devrez peut-être vous munir de quelques protège-dessous, puisqu'il peut vous arriver d'avoir des pertes vaginales suspectes. C'est normal, sauf si la couleur et l'odeur vous indiquent la possibilité d'une infection.

  • Incontinence

    N'oubliez pas, le poids du bébé pèse sur votre vessie. Ne paniquez pas si vous vous échappez chaque fois que vous faites un effort (rire, toux). Pratiquez la technique de Kegel pour raffermir les muscles vaginaux.

  • Gaz très fréquents et douloureux

    Évitez le plus possible les aliments tels que le brocoli, le chou-fleur, le chou, le maïs et les oignons. Les progestérones lors de la grossesse donnent déjà des gaz et de la constipation également. Si cela vous indispose, parlez-en à votre médecin.

  • Congestion et ronflements

    Encore là, une question d'hormones. Elles stimulent la production de mucus. Vous aurez donc l'impression constante d'avoir le rhume, et votre conjoint sursautera en pleine nuit à cause des ronflements dignes de grand-père.

  • Sueur et salive excessives

    Les hormones et les efforts du coeur sont les grands responsables. Le sang circule plus fortement et réchauffe votre peau, et vous salivez autant qu'un bébé.

  • pre-post-melasma

  • Masque de grossesse

    Les femmes qui ont la peau plus mate risquent de voir des taches brunes apparaître. Rassurez-vous: elles s'en vont bien souvent après l'accouchement.

  • Veines sur les jambes/jambes lourdes

    Les hormones, le poids du bébé et du liquide supplémentaire dans le corps... Autant de facteurs qui peuvent causer des varices et des varicosités.

  • Agrandissement des mamelons

    Pendant la grossesse, les seins grossissent, les mamelons s'agrandissent et deviennent plus foncés... Le corps prépare à l'allaitement du bébé.