BIEN-ÊTRE

Fashion week de Milan : les futures tendances beauté

24/09/2012 04:06 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

A la fois osés, délicieux, décontractés et sans efforts, les looks de Milan en disent long sur les futures tendances beauté du printemps 2013.

La tendance au rouge à lèvres vif est toujours de rigueur. "Peut-on faire plus passionné que le rouge ?" se demande Pat McGrath en coulisse du défilé Prada. Il déclare donc la guerre au bordeaux de l'automne hiver 2012 avec Hot from CoverGirl's LipPerfection, accompagné d'une touche de gloss appliquée au centre de la lèvre. L'accentuation des sourcils et des yeux restent minime. "Du contour, du rouge à lèvres et beaucoup de mouchoirs pour obtenir un effet mat" : telle est la recette de McGrath pour des lèvres de rêve.

Il est universellement reconnu que pour bien porter un rouge, il faut trouver la bonne teinte. Mais Jamie Coombes, maquilleur Dior, explique aux lecteurs de Boots que la préparation est fondamentale : "les lèvres doivent être douces et hydratées pour conserver le mythique look rouge". Exfolier légèrement "à l'aide d'une brosse à dents et appliquer un baume à lèvres", conseille-t-il.

L'expert Lancôme Benjamin Rousseau recommande les coloris contenant "un pigment bleu, pour un effet blanchisseur sur les dents".

Au défilé Missoni de dimanche, le maquillage était manga, obtenu à l'aide du mat fluo MAC Pro Pigment in Red Electric, combiné à un teint parfait et à des sourcils "garçonne".

Chez Fendi, Peter Philips a choisi d'appliquer de fines bandes de néoprène couleur pêche, bleu-vert, bleu royal, orange et jaune sous les cils de la paupière inférieure, pour réinventer le trait d'eyeliner façon color block en trois parties. Base minimale pour un look plus "juvénile" et moins "spectaculaire".

Faisant écho à la tendance métallique, les paupières étaient dorées chez Giorgio Armani pour le défilé Emporio Armani.

Chez Gucci, les mannequins ont pris exemple sur Marina Schiano et sur le top de Vogue Marisa Berenson.
"Avant d'entrer sur le podium, les filles se doivent de ressembler à des statues", explique le coiffeur Luidg Murenu au magazine Vogue. "Tout ce que l'on doit remarquer, ce sont ces grands, grands yeux et cette chevelure graphique". Le Styling Gel de Kiehl a apporté un fini glossy.

Chez Marni, les coiffures étaient moins sévères et les styles plus "easy luxe". Paul Hanlon avait abandonné les looks ultra-féminins et les coiffures années 60 vus à Londres et New York au profit d'un chignon de "working girl, courant les rendez-vous tout au long de la journée". Hanlon utilise un spray épaississant Tigi Bedhead Superstar Queen For A Day et épingle les cheveux en laissant quelques mèches libres sur le devant pour apporter un peu de mouvement.