Décolleté extrême, caleçon moulant et - pire des pires - ligne de culotte visible: voyez les six pièges vestimentaires à éviter pour ne pas avoir une tenue disgracieuse...

Loading Slideshow...
  • Le piège décolleté

    Le décolleté extrême plongeant ne sied à personne - à moins que vous ne travailliez dans une maison close. Si vous avez la poitrine plate comme une limande (comme Keira Knightley par exemple), on ne verra que la cage thoracique. Si vous avez la poitrine forte (comme Pamela Anderson), la silhouette sera toujours disgracieuse.

  • Le piège LCV

    Ou la «Ligne de Clip Visible». Laisser voir sa ligne de culotte n'est plus une impardonnable faute de goût - mais cela frise néanmoins le vulgaire. Si vous voulez absolument exhiber vos dessous, gare aux rondelettes: seules les minces peuvent se le permettre, rien de pire qu'une LCV qui boudine !

  • Le piège perroquet

    C'est-à-dire la couleur. Le rose pétant grossit (regardez Brooke Burke!), le vert fait malade, le jaune ne va avec rien, le blanc c'est salissant...

  • Le piège mini-jupe/mini-shorts

    Tout le monde en rêve (même les hommes). Choisissez des souliers qui affinent le mollet. À éviter surtout si vous avez les jambes en poteaux ou des jambes minces comme des allumettes - ce qu'aurait dû faire Kate Bosworth.

  • Le piège caleçon moulant ou «legging»

    On se doute que ça soit encore tendance et, de toutes façons, ça ne va à personne. On ne voit que la culotte de cheval chez les rondes, et que les os chez les maigres. Impossible de trouver la bonne paire de souliers ou le haut qui va avec. La chanteuse Nicki Minaj aurait dû s'abstenir.

  • Le piège pas facile: les rayures

    Horizontales, ça grossit (comme chez Halle Berry) et verticales, c'est bizarre. Les grosses rayures, c'est horrible et, les fines, faut voir. Bref, méfiance.