NOUVELLES

Vettel, oiseau de nuit

23/09/2012 09:16 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

Sebastian Vettel prend goût à courir de soir. Pour une deuxième année de suite, il quitte Singapour en champion.

L'Allemand a remporté dimanche un Grand Prix de Singapour marqué par les neutralisations, au terme du maximum de deux heures prévu pour la course.

Après 59 des 61 tours prévus, Vettel (Red Bull) a devancé le Britannique Jenson Button (McLaren) et l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari). Le Britannique Paul di Resta (Force India) a signé le meilleur résultat de sa carrière, une 4e place.

Vettel gagne pour une deuxième fois cette saison, après son triomphe à Bahreïn en avril.

« Toute l'équipe mérite un grand merci, car il faisait très chaud, encore plus chaud dans les puits que sur la piste, peut-être 10 degrés de plus, et ce n'est pas le meilleur endroit du monde pour aller travailler », a humblement dit Vettel.

L'épreuve a été neutralisée pendant neuf tours. Un premier ralentissement de six tours a été nécessaire au 33e passage pour dégager la HRT-Cosworth de l'Indien Narain Karthikeyan, entrée en collision avec un mur de béton.

Dès la reprise, un contact entre la Mercedes de l'Allemand Michael Schumacher et la Toro Rosso du Français Jean-Eric Vergne a calmé les moteurs pendant trois tours.

Les hauts et les bas de Hamilton

Alonso conserve son 1er rang au classement des pilotes avec 194 points, tandis que Vettel (165) grimpe au 2e échelon, devant Lewis Hamilton, pour qui c'est tout ou rien depuis cinq courses. Le Britannique a abandonné au 23e tour en raison d'un ennui mécanique. Vettel est justement grimpé en tête quand Hamilton a hissé le drapeau blanc.

Parti en pole, Hamilton venait tout juste de reprendre la tête, qu'il avait perdue après son arrêt aux puits du 13e passage. La boîte de vitesse de sa McLaren lui a visiblement fait faux pas.

Les résultats des cinq dernières courses de Hamilton se lisent comme suit : abandon en Allemagne (22 juillet), victoire en Hongrie (29 juillet), abandon en Belgique (2 septembre), victoire en Italie (9 septembre), et maintenant, ce nouvel abandon sous les réflecteurs de Singapour.

Le résultat de son infortune du jour est une rétrogradation en 4e place, avec 142 points.

Pastor Maldonado (Williams) a également été contraint à l'abandon.

Classement de l'épreuve

  • 1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 59 tours (299,170 km) en 2 h 0 min 26 s 144/1000 (moyenne: 149,043 km/h)
  • 2. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 8,959
  • 3. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 15,227
  • 4. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes) à 19,063
  • 5. Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG) à 34,784
  • 6. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 35,759
  • 7. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 36,698
  • 8. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 42,829
  • 9. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) à 45,820
  • 10. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 47,175
  • 11. Sergio Pérez (MEX/Sauber-Ferrari) à 50,619
  • 12. Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth) à 1:31,918
  • 13. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 1:37,141
  • 14. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes) à 1:39,413
  • 15. Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault) à 1:47,967
  • 16. Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth) à 1:52,925
  • 17. Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth) à 1 tour
  • 18. Bruno Senna (BRA/Williams-Renault) à 2 tours
  • 19. Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault) à 2 tours

Abandons

  • Lewis Hamilton (GBR/McLaren Mercedes): boîte de vitesses, 23e tour
  • Narain Karthikeyan (IND/HRT): sortie de piste, 31e tour
  • Pastor Maldonado (VEN/Williams): problème hydraulique, 37e tour
  • Michael Schumacher (GER/Mercedes AMG): accrochage avec Vergne, 39e tour
  • Jean-Eric Vergne (FRA/Scuderia Toro Rosso): accrochage avec Schumacher, 39e tour
  • Bruno Senna (BRA/Williams): problème moteur, 58e tour (classé)

PLUS: