NOUVELLES

Le Montana pourrait changer son protocole d'exécution

22/09/2012 03:42 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

Des avocats de l'American Civil Liberties Union affirment que l'État du Montana espère arriver à modifier sa façon de procéder aux exécutions de prisonniers sans avoir à obtenir l'approbation de la législature comme le prévoit la loi.

Le mois dernier, un juge du Montana a statué que la méthode d'exécution utilisée par l'État est inconstitutionnelle. Cette décision offrait un peu d'espoir au Canadien Ronald Smith, qui est condamné à mort pour le meurtre, en 1982, de deux jeunes Américains.

L'organisme a porté plainte en 2008 au nom de M. Smith. Elle arguait que l'injection mortelle utilisée par l'État est cruelle et constitue une punition inhabituelle qui viole la dignité humaine. Mais l'organisme craint maintenant que le procureur général de l'État, Mark Fowler, demande au juge s'il peut modifier le protocole sans changer la loi.

Le dossier doit être entendu en cour le 19 octobre.

Ronald Smith, originaire de Red Deer, en Alberta, attend présentement de voir le gouverneur général du Montana, Brian Schweitzer, lui accordera la clémence.


PLUS: