NOUVELLES

Loto-Ontario réitère son désir d'un casino à Toronto

21/09/2012 10:38 EDT | Actualisé 21/11/2012 05:12 EST

La Société des loteries et des jeux de l'Ontario tente à nouveau de vendre l'idée d'un casino au centre-ville de Toronto. Le président Paul Godfrey affirme qu'une maison de jeux à Toronto serait le plus le grand projet de développement au Canada.

Il croit que le casino pourrait créer 12 000 emplois et un total des dépenses d'investissements de plus de deux milliards de dollars.

M. Godfrey indique que moins de 10 % de la surface du casino serait dédiée aux tables de jeu et aux machines à sous. Pendant son discours au Toronto Board of Trade, vendredi matin, il a souligné que le casino serait l'hôte d'un complexe hôtelier, une salle de spectacles, de conférences, ainsi que des espaces commerciaux.

Selon ce dernier, les craintes entourant les possibles hausses de la criminalité au centre-ville avec une maison de jeux sont exagérées et ne se sont pas matérialisées dans d'autres communautés.

Référendum

Selon un sondage de la firme indépendante Strategic Communications, publié en mai, 60 % des résidents de la Ville-Reine veulent que tout projet de maison de jeux soit soumis à un référendum. Des élus, au provincial et au municipal, réclament également un référendum.

En 1997, les Torontois avaient rejeté un projet similaire, lors d'un référendum.

Rapport en octobre

Le comité exécutif de Toronto, présidé par le maire Rob Ford, a commandé une étude sur les avantages et les inconvénients d'un casino, reportant toute décision à ce sujet à octobre prochain. Nombre d'organismes et d'élus s'opposent à l'ouverture d'une maison de jeux dans la métropole, citant le cannibalisme des revenus des commerçants existants et l'accroissement du nombre de joueurs compulsifs.

Autres casinos inquiets

La possibilité d'un casino à Toronto inquiète également les casinos de Windsor et Niagara, tous deux en perte de revenus, qui craignent voir leur achalandage diminuer.

Place de l'Ontario

En juin, le ministre du Tourisme, Michael Chan, a souligné que la Place de l'Ontario, qui fait l'objet d'un plan de revitalisation, n'est pas la solution pour un casino au centre-ville de Toronto.

PLUS: