NOUVELLES

20 ans de prison pour Nick Paccione

21/09/2012 03:59 EDT | Actualisé 20/11/2012 05:12 EST

Le prédateur sexuel Nick Paccione, déclaré délinquant dangereux en août 2000, a été condamné à une peine de 20 ans de prison pour avoir incité le tueur en série Angelo Colalillo à commettre des meurtres.

En 2002, Paccione a entretenu une correspondance macabre avec une agente de probation des Services correctionnels du Québec, Marlène Chalfoun, et un assassin, Angelo Colalillo. Les 40 lettres découvertes par les autorités dans la cellule de Paccione et l'appartement de Colalillo ont révélé des scénarios d'une brutalité insoutenable.

De sa cellule à la prison Port-Cartier, Nick Paccione incitait dans ses lettres Angelo Colalillo à violer et à tuer des jeunes femmes pour nourrir ses fantasmes déviants. Paccione savait de quoi Colalillo était capable puisque celui-ci lui avait parlé de ses meurtres précédents.

Les policiers ont toutefois réussi à arrêter Colalillo avant qu'il ne commette d'autres crimes. Le tueur en série s'est suicidé en prison en janvier 2006, juste avant le début de son procès pour l'assassinat de trois jeunes femmes.

L'agente de Marlène Chalfoun a de son côté été acquittée en 2003 d'une accusation de complot liée à cette affaire.

Nick Paccione était retourné en cour en août 2010 pour avoir incité une tierce personne à commettre un crime. Il était alors admissible à une libération conditionnelle pour des agressions commises avant 2000. La Couronne cherchait à prouver qu'il est irrécupérable et qu'il doit rester en prison.

Paccione avait alors plaidé coupable d'avoir incité à tuer. Il reconnaissait lui-même être un individu dangereux présentant un risque de récidive extrêmement élevé.

PLUS: