Un chef cuisinier a fini par avouer un meurtre remontant à 2009. Ce soir-là, après une dispute avec sa femme, l'homme l'a tuée et a trouvé le moyen de faire disparaître toutes traces de son corps en le faisant bouillir plusieurs jours...

Mardi 18 septembre, les jurés de la cour de Los Angeles ont enfin compris pourquoi, depuis trois ans, le corps de Dawn, une femme de 39 ans, était resté introuvable. Trois ans après les faits, ils ont pu entendre un enregistrement sur lequel, David Viens, le mari de la défunte, passe aux aveux. L'homme s'était confié aux enquêteurs en mars 2011 alors qu'il se trouvait sur son lit d'hôpital. Devenu un suspect dans la disparition de sa femme, il avait tenté de se suicider.

L'homme, cuisinier dans son propre restaurant, explique qu'un soir, alors qu'il se dispute avec sa femme qu'il soupçonne de piquer dans la caisse, celle-ci s'énerve et hausse le ton. Pour la calmer, David Viens décide alors de lui attacher les mains et de lui couvrir la bouche de ruban adhésif. Il admet l'avoir laissé quelques heures ainsi, le temps de faire un somme. Quand il retrouve sa femme, celle-ci est déjà morte, étouffée dans son vomi.

C'est alors que l'histoire prend une tournure de film d'horreur. Le cuisinier cherche un moyen de se débarrasser du corps et décide de le faire bouillir quatre jours durant dans un récipient conséquent. Il jettera les restes du corps dans les poubelles de son restaurant et cachera le crâne de la défunte dans le grenier de sa mère.

Lors de son procès qui s'est poursuivi mercredi et jeudi, l'homme s'est présenté en fauteuil roulant et a plaidé non-coupable prétextant qu'il n'avait pas cherché à tuer sa femme de façon intentionnelle.