Huffpost Canada Quebec qc

Le ministre Flaherty ne fera pas l'objet d'une enquête sur l'éthique (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
JIM FLAHERTY
Jim Flaherty. (AP) | AP

OTTAWA - La commissaire fédérale à l'éthique, Mary Dawson, n'enquêtera pas sur le ministre des Finances Jim Flaherty en rapport avec des allégations voulant que les conservateurs avaient des liens avec la nouvelle Autorité portuaire d'Oshawa, l'entreprise construisant une usine d'éthanol sur le bord de l'eau, et la compagnie de débardage des navires du port.

Le Conseil municipal d'Oshawa et la députée néo-démocrate Olivia Chow ont tous deux demandé à Mme Dawson de vérifier si les conservateurs ont nommé des alliés politiques comme administrateurs au sein du conseil portuaire pour permettre à FarmTech Energy, une compagnie détenant des liens avec le Parti conservateur, de bâtir son usine.

Selon Mme Dawson, toutefois, cette enquête ne correspond pas à son mandat, et elle ne pourrait s'y intéresser que s'il existait des preuves raisonnables pour soutenir les allégations d'une violation de la Loi sur les conflits d'intérêts.

Cinq des membres du conseil d'administration de l'Autorité portuaire d'Oshawa sont nommés par le ministre fédéral des Transports, quatre sont choisis par les utilisateurs du port, et deux sont sélectionnés par la ville et le gouvernement provincial.

Mme Chow s'est insurgée contre le fait que quatre de ces membres ont des liens avec des conservateurs de la région, incluant M. Flaherty et l'association conservatrice de sa circonscription de Whitby-Oshawa.

Elle a également soulevé des questions à propos des relations entre les troupes conservatrices, FarmTech et Oshawa Stevedoring, l'entreprise qui détient un contrat exclusif de débardage des navires entrant dans le port.

Le porte-parole de M. Flaherty, Chisholm Pothier, a positivement accueilli la décision de la commissaire.

Selon Mme Chow, toutefois, la lettre de Mme Dawson souligne l'importance de procéder à des changements législatifs.

Il existerait ainsi un «grand trou» dans la Loi fédérale sur la responsabilité, affirme-t-elle.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les faits saillants du budget 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction