NOUVELLES

Les défis du ministre de la Santé Réjean Hébert

19/09/2012 10:14 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Le Dr Réjean Hébert est le septième médecin depuis 1970 à devenir ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec. Et d'imposants défis attendent ce spécialiste en médecine familiale à la tête du plus important ministère du gouvernement provincial, dont l'enveloppe budgétaire dépasse les 30 milliards de dollars.

Le 4 septembre dernier, le Dr Réjean Hébert a été élu député de la circonscription de Saint-François de justesse avec 78 voix de plus que son adversaire libérale Nathalie Goguen, et ce, la suite d'un dépouillement judiciaire.

Ancien doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, le Dr Hébert est un spécialiste reconnu en médecine familiale et en gériatrie. Il a d'ailleurs fondé, en 1988, le Centre de recherche sur le vieillissement à Sherbrooke.

On s'attend donc à un virage en médecine familiale et pour les personnes âgées.

« Il veut travailler à une meilleure humanisation des soins. Il nous a aussi parlé de suivi dans la communauté, pour que ce soit un meilleur suivi. Et il nous a aussi parlé de prévention », explique la présidente de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec, Régine Laurent.

Le Collège des médecins souligne de son côté que l'informatisation du réseau figure parmi les dossiers que le Dr Hébert devra prioriser.

« Nous croyons qu'une fois que ce sera complètement déployé, le dossier Santé Québec va aider beaucoup à l'efficacité de notre système de santé », estime le président du Collège des médecins du Québec, le Dr Charles Bernard.

Alors que la chef Pauline Marois a promis en campagne électorale que tous les Québécois auront leur médecin de famille d'ici quatre ans, le Dr Hébert a certainement devant lui le plus important défi de sa carrière.

PLUS: