NOUVELLES

Bernard Lerhe lance un cri du coeur au nom des jeunes policiers

19/09/2012 11:26 EDT | Actualisé 19/11/2012 05:12 EST

Le président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec a fait parvenir une lettre au maire Labeaume dans laquelle il lance un cri du coeur au nom des jeunes policiers. Bernard Lerhe lui demande de revenir sur sa décision de procéder à des coupures au sein du service de police.

Il n'a pas apprécié les propos tenus par Régis Labeaume au dernier conseil municipal. Le maire a affirmé que les jeunes policiers n'ont qu'à changer de ville s'ils ne sont pas satisfaits de leur statut.

Le président du syndicat dénonce ce double discours à l'endroit de la jeunesse. « D'un côté, on dit qu'on veut attirer notre jeunesse, que la jeunesse est importante, que l'on construit l'amphithéâtre pour attirer les jeunes et d'un autre côté, on dit que s'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à aller dans une autre ville parce qu'on parle bien de jeunes policiers dans ce cas-ci », affirme-t-il.

Bernard Lerhe rappelle dans sa lettre qu'à l'automne, 58 policiers temporaires et 26 permanents verront leur poste coupé. D'ailleurs, 34 policiers temporaires ont été mis à pied la fin de semaine dernière et 24 autres perdront leur emploi le 20 octobre.

Selon lui, il ne fait aucun doute que les services de première ligne seront affectés par ces coupures. « Quand on pense que ça s'ajoute aux 26 coupures qu'il y a eu depuis que le maire est en poste. C'est ce qu'on voulait faire ressortir dans notre lettre, alors qu'il a dit à plusieurs reprises qu'il ne toucherait pas à l'effectif policier. »

Le président de la Fraternité des policiers dit ne pas comprendre pourquoi le maire veut réorganiser le service de police, les policiers de Québec étant au premier rang au Canada sur un total de 30 villes sondées quant à la satisfaction des citoyens.

Dans sa lettre, il mentionne aussi que si la présence policière a été augmentée aux séances du conseil municipal, elle a toutefois été diminuée dans les arrondissements et dans les parcs.

Bernard Lerhe rappelle au maire qu'il effectue des voyages à l'étranger pour attirer de la main-d'oeuvre, alors que les jeunes quittent la région et que Québec est la deuxième ville la plus âgée au pays après Victoria.

Les tentatives répétées de la Fraternité des policiers de faire revenir sur sa décision l'administration Labeaume ont toutes échoué.

PLUS: