NOUVELLES

Samuel Moulinneuf-Patry roulait au-delà de la limite permise, selon un expert

18/09/2012 04:41 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Un expert estime que Samuel Moulinneuf-Patry roulait au moins à 120 km/h dans une zone de 80 km/h lors de la collision qui a causé la mort de Cédric Fournier-Turgeon, 18 ans.

Au palais de justice de Québec, mardi, un spécialiste en reconstitution d'accident a été appelé à la barre au procès de l'homme de 23 ans. Samuel Moulinneuf-Patry est accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort.

L'agent de la Sûreté du Québec Sébastien Fortin s'est rendu à St-Flavien de Lotbinière, la nuit de l'accident , puis il y est retourné quatre nuits plus tard.

Il a reconstitué l'impact dans les mêmes conditions météorologiques, sous la pluie. Il a utilisé le véhicule de l'accusé et un camion remorque similaire à celui impliqué dans l'accident

Il conclut que l'accusé pouvait voir le camion remorque jusqu'à un demi-kilomètre.

Toujours selon le policier, l'accusé aurait eu suffisamment de temps pour s'arrêter. Il a remarqué que les traces de freinage n'apparaissaient qu'à 34 mètres de l'impact. Selon lui, l'accusé circulait à une vitesse dépassant d'au moins 40 km/h la vitesse permise dans ce secteur.

Le procès se poursuit cet après-midi

PLUS: