NOUVELLES

La Roumanie demande l'annulation d'un permis d'un projet canadien d'exploitation d'or

18/09/2012 07:12 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

Le gouvernement roumain déposera une requête en cour afin d'annuler un permis environnemental accordé cet été pour un projet controversé d'exploitation d'or de la société canadienne Eldorado Gold, sur le site de Certej.

La ministre roumaine de l'Environnement, Rovana Plumb, a affirmé mardi que le permis aurait été octroyé « à son insu » par l'agence régionale pour la protection de l'environnement de Timisoara, qui n'aurait pas considéré les « risques » pour l'environnement liés au projet et à son utilisation de cyanure.

En outre, l'autorisation ne respecte pas la convention d'Espoo sur l'évaluation de l'impact sur l'environnement dans un contexte transfrontière, ainsi que deux directives européennes, a indiqué la ministre Plumb lors d'une conférence de presse.

Au début septembre, plusieurs ONG environnementales ont dénoncé l'octroi du permis qui implique le défrichage de 187 hectares de forêt, évoquant des « irrégularités » et un « précédent très dangereux pour la Roumanie ».

Répondant à leurs préoccupations, les autorités roumaines ont alors ordonné d'« urgence » la tenue d'une enquête sur l'octroi du permis environnemental.

De son côté, Eldorado Gold a assuré la semaine dernière que l'octroi du permis est « en accord avec la législation roumaine et les règles européennes ».

Basée à Vancouver, en Colombie-Britannique, la société Eldorado Gold exploite sept gisements d'or, de fer ou d'argent en Chine, en Turquie, en Grèce et au Brésil. Au second trimestre de 2012, elle a vendu de l'or pour une valeur de 211 millions de dollars.

PLUS: