NOUVELLES

De nouveaux adversaires S.V.P.

17/09/2012 12:03 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le traditionnel week-end des matchs interligues vient de se terminer encore tout à l'avantage des équipes du Québec qui ont balayé les quatre matchs.

Un texte de Jacques Dussault en collaboration avec Jean St-Onge

Au cours des trois dernières années, soit depuis qu'il n'y a que quatre matchs contre l'Atlantique, le Québec présente une fiche de 11-1.

Il serait peut-être temps de penser à une autre formule. (Même si on sait que l'entente a été renouvelée pour les trois prochaines saisons.)

Il serait plus intéressant pour l'amateur de voir une confrontation Laval-McMaster, Bishop's-Toronto ou Carabins-Ottawa.

Et pourquoi pas une visite de Calgary ou de UBC.

Dans la NCAA, les universités jouent contre des équipes de plusieurs conférences.

Par exemple, les Wolverines du Michigan qui évoluent dans le Big 10, jouent cette année contre le puissant Crimson Tide de l'Alabama de la SEC, mais aussi contre les moins redoutables Minutemen du Massachusetts de la conférence Mid-American.

Les frais de déplacement ne seraient pas plus élevés pour une visite à Ottawa que pour un match contre St Mary's à Halifax et les partisans y gagneraient.

Un talon d'Achille

Si le Rouge et Or et les Carabins sont toujours invaincus après trois semaines, les deux équipes de tête ne semblent pas invincibles.

À Montréal, on se demande ce qui arrivera quand les unités spéciales devront faire la différence. La plupart des équipes préfèrent utiliser un seul botteur, mais les Bleus doivent en utiliser trois à chaque match.

À Laval, au cours des dernières saisons, on avait toujours un deuxième quart prêt à sauter dans la mêlée en cas de blessure au premier. Si jamais Tristan Grenon se blesse, Glen Constantin devra se tourner vers un quart qui n'a pas encore eu l'occasion de faire son apprentissage au niveau universitaire, une situation qui n'est pas arrivée souvent à Laval.

Un commissaire à temps plein svp

Les étincelles du match Gaiters-Carabins méritent d'être revues. Une réaction dans le feu de l'action peut être compréhensible, mais quand un joueur qui n'était pas du contact initial vient s'en mêler, il devrait automatiquement être puni sévèrement.

La punition devrait être annoncée dès le lundi matin pour que les équipes impliquées puissent s'adapter rapidement.

Un exemple de plus qui démontre que le circuit universitaire québécois a besoin d'un commissaire à temps plein, question de s'assurer de sa disponibilité pour gérer des dossiers rapidement.

Bonne chance à Duane John

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans le dossier de Duane John et je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas.

Je veux cependant souhaiter bonne chance à Duane et j'espère que sa décision le rendra heureux.

Je trouve dommage que le football québécois perde un bon jeune coach.

De choses et d'autres

-Ne négligez pas les Stingers de Concordia. Ils sont allés chercher une victoire décisive à St.FX, ils ont de bons athlètes et le vieux renard, Gerry McGrath trouvera bien le moyen de faire progresser son équipe.

-S'ils veulent obtenir plus de succès, les Gaiters de Bishop's doivent travailler sur deux aspects importants :

  • 1.Cesser de prendre des pénalités stupides
  • 2. Équilibrer leur attaque. S'ils ne courent pas avec le ballon, ils mettent trop de pression sur leur quart et de ses receveurs.

-Bravo aux Redmen de McGill qui on finalement remporté une victoire. Mais attention, le défi est maintenant de continuer à progresser.Mauvaise nouvelle, le Rouge et Or sera en ville samedi.

PLUS: