NOUVELLES

Achat de Rona : Lowe's abandonne

17/09/2012 07:42 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le géant américain de la rénovation Lowe's retire son offre d'achat de Rona, qui avait été décriée tant par le conseil d'administration du quincaillier que des décideurs québécois.

Au début juillet, Lowe's proposait d'acquérir toutes les actions de Rona (TSX:RON) pour 1,76 milliard de dollars, soit un prix unitaire de 14,50 $. Le quincaillier américain a annoncé lundi qu'il retirait son offre.

« Il est regrettable que le conseil d'administration de Rona n'ait pas reconnu les importantes retombées économiques et commerciales de cette proposition », précise l'entreprise américaine dans un communiqué. Lowe's mentionne aussi qu'il a été impossible de négocier avec le conseil d'administration de Rona et d'avoir accès aux livres du détaillant québécois.

En plus de Rona, le gouvernement du Québec s'était opposé à cette offre d'achat parce que la transaction ne semblait pas « être dans l'intérêt du Québec ni du Canada », avait déclaré le ministre des Finances de la province, Raymond Bachand. Les marchands indépendants de Rona étaient aussi contre. Ces derniers avançaient que le modèle d'affaire de l'entreprise québécoise, maintenant plus axé sur des magasins de proximité, était incompatible avec celui de Lowe's et ses grandes surfaces.

À la suite de la divulgation de l'offre de Lowe's, la Caisse de dépôt et placement du Québec avait augmenté sa participation dans Rona de 2 %, à 14,18 %. Un autre actionnaire de Rona, le Fonds de solidarité FTQ, était aussi pour le rejet de l'offre de Lowe's.

Malgré cette contestation, l'entreprise Lowe's affirmait en juillet ne pas vouloir abandonner et continuer à étudier les options qui s'offraient à elle. Le détaillant américain possède quelque 1700 magasins aux États-Unis et au Mexique, mais seulement 30 au Canada, comparativement à environ 800 pour Rona.

PLUS: