L'attaque le 11 septembre contre le consulat américain de Benghazi, dans l'est de la Libye n'était pas planifiée ni coordonnée et a fait suite à une manifestation spontanée contre le film anti-islam « Innocence des musulmans », a affirmé dimanche l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice.

Quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Stevens, ont été tués lors de cette attaque. D'après les informations dont disposent actuellement les États-Unis, tout a commencé par une manifestation spontanée près du consulat et des extrémistes équipés d'armes lourdes ont profité de la situation, a déclaré Mme Rice, invitée de la chaîne américaine Fox News.

Le président de la Commission du renseignement de la Chambre des Représentants, Mike Rogers, s'est de son côté montré moins affirmatif, soulignant qu'il était trop tôt pour tirer des conclusions.« Il y a d'autres informations, des informations confidentielles dont nous disposons, qui vous font marquer une pause » et réfléchir, a-t-il dit sans autres détails. Le FBI, la police fédérale américaine, a ouvert une enquête.

Un haut responsable américain avait déclaré auparavant que Washington, dans ce cas précis, soupçonnait un attentat perpétré à l'occasion du onzième anniversaire du 11 septembre et non une manifestation spontanée contre le film dénigrant l'islam.

Samedi, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), la branche yéménite du réseau terroriste, a affirmé, sans la revendiquer directement, que l'attaque de mardi vengeait la mort auparavant cette année du numéro deux d'Al-Qaïda, Abou Yahia al-Libi.

Par ailleurs, des affrontements ont opposé dimanche manifestants et forces de sécurité devant le consulat américain à Karachi, à l'appel d'un mouvement chiite protestant contre le film. Les policiers, d'après l'un d'entre eux, ont utilisé des canons à eau et tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Des gardes de sécurité privée et des policiers ont également tiré des coups de semonce en l'air. Selon un responsable du service des ambulances, Khurram Ahmad, un manifestant a été tué et 18 autres ont été blessés lors des échauffourées.