DIVERTISSEMENT

27e Gala des Prix Gémeaux: réactions des grands gagnants

16/09/2012 11:29 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST
PC

Ils ont remporté un ou plusieurs trophés dimanche soir et ils ont réagi avec l'émotion, l'humour et la passion qu'on leur connaît. Voici ce que les grands gagnants du 27e Gala des Prix Gémeaux avaient à dire tout juste après avoir quitté, triomphants, la scène du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Myriam LeBlanc - Meilleur premier rôle féminin : dramatique pour Apparences

«Je me sens méga-ultra-comblée. Je me trouve chanceuse d'avoir pu interpréter le personnage de Manon, d'avoir pu travailler avec Francis qui a été un réalisateur extraordinaire pendant cette aventure-là, d'avoir eu la chance de toucher à un rôle écrit par Serge Boucher qui est, après seulement deux séries, déjà un auteur d'exception au Québec. Je voulais faire honneur à ce privilège-là. Ça me fait infiniment plaisir et c'est tellement enivrant de savoir que ce personnage est entré dans le cœur des gens.»

Guy Nadon - Meilleur premier rôle masculin pour le téléroman O'

«Ça donne un sentiment de logique dans le sens où je travaille très fort depuis 40 ans et là, tout d'un coup, depuis environ deux ans, on me dit Guy, tiens on va te donner cet honneur-là et celui-ci et je suis toujours très étonné. À un niveau émotif, il y a quelque chose qui me dit «C'est pour ça que j'ai travaillé si fort tout ce temps, pour que les gens finissent pas me dire 'Ça nous plaît ce que tu fais'. C'est extrêmement agréable à sentir et ça fait vivre beaucoup de reconnaissance. C'est un métier que je voulais faire comme un petit gars qui voulait prendre la mer. Il s'agit de se tenir sur le bord du quai et d'attendre que le capitaine dise 'Qu'est-ce que tu fais toi?' et là, on n'a pas le choix du bateau, mais il faut éventuellement lâcher le quai.»»

Evelyne Brochu, Meilleur premier rôle féminin pour le téléroman La promesse

«Il y a beaucoup de joie, beaucoup de gratitude, j'aurais aimé avoir une demi-heure pour pouvoir remercier tous les gens qui ont compté dans ma vie. Quand tu gagnes un premier prix, il y a tellement de gens que tu veux remercier. Je suis excitée, j'ai des regrets, je suis heureuse, car les premières fois dans la vie, c'est toujours important. Pour moi, c'était déjà un honneur d'être en nomination avec ces excellentes actrices. Je ne m'attendais vraiment pas à ça.»

Alexis Martin - Meilleur premier rôle masculin : dramatique pour Apparences

«Je me sens flatté et privilégié. C'est un bonheur d'être reconnu, c'est un vrai cadeau. Moi, j'ai tellement été dans le théâtre et la télé ça a toujours été comme un plus, quelque chose que j'aime faire, mais qui est venu après. En plus, c'est un texte écrit par un gars de théâtre. Ce personnage m'a permis de plonger dans toutes mes observations, car le métier de comédien, c'est un métier de témoin, d'observateur. On est là pour observer les autres. Et après 48 ans, je me rends compte que j'ai accumulé par mal d'observations.»

Éric Bernier - Meilleur premier rôle masculin : comédie pour Tout sur moi

«Je ne suis pas aussi drôle que le personnage d'Éric dans la série alors ce soir, j'avais envie de donner un peu de lumière à Stéphane Bourguignon car Tout sur moi, ce n'est pas de l'improvisation et souvent les gens ne le savent pas. Je ne le prends pas comme si c'était quelque chose à moi, c'est un personnage créé par Stéphane. Cela reste une fiction.»

Louis-José Houde, Meilleure animation - humour, série ou spécial de variétés

«Ça fait quatre fois que je l'ai ce trophée et ça arrive toujours pendant la préparation du prochain. Ça donne un petit coup de pied d'encouragement. J'ai juste le goût de rentrer travailler sur le prochain parce que je me dis, on me récompense pour mes efforts alors je veux continuer à en faire. C'est super agréable, mais je suis vraiment surpris. C'est une drôle de catégorie. Je me sens trop chanceux, je suis trop content.»

Louis Morissette, Meilleure interprétation - humour (avec Hélène Bourgeois Leclerc, Véronique Cloutier, Michel Courtemanche et Joël Legendre) pour le Bye Bye 2011

«Évidemment, dans le cas des Bye Bye, je pense toujours aux risques, à être vigilant, à relire et travailler fort. Oui, ça m'habite toujours. Mais ce soir, on ferme vraiment une parenthèse, je le sentais l'an dernier. Là, on gagne les textes, l'interprétation, l'émission, je suis vraiment heureux, je trouve que ça met beaucoup de bonheur.»

Véronique Cloutier

«C'est la première fois qu'on gagne toute la gang ensemble pour le prix d'interprétation, c'est formidable. C'est beaucoup de travail, mais en même temps c'est beaucoup de plaisir. De voir que nos collègues reconnaissent les efforts qu'on met là-dedans, ça fait plaisir. On commence bientôt le Bye Bye 2012 et ça nous donne un beau petit boost. Gagner avec Louis, c'est l'fun. Je suis tellement fière de lui, je suis tellement contente. L'industrie reconnaît son talent et je suis très fière. Le Bye Bye, c,est son projet, il le porte de A à Z et nous on fait ce qu'il nous demande.»

Yan England, Meilleure animation - jeunesse

«On est excités et surpris en ti-pépère! Et de voir qui étaient nos adversaires, je suis encore plus content. On est une belle gang. Demain matin, on tourne alors ça va être le fun de pouvoir partager ce beau prix-là avec toute l'équipe sur le plateau. On avait tellement de monde à remercier, mais tout est allé trop vite. Et de voir tout ce monde-là dans la salle, ces artistes de grande réputation, c'est quelque chose.»

Patrice L'écuyer, Meilleure animation - jeu-téléréalité

«Je me sens mieux. Ça a tout de même pris le coup de pied de ma blonde pour me dire que c'était moi qui gagnais, car je n'entendais pas mon nom, mais maintenant on a un code: un coup de pied et je suis correct.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Gémeaux 2012: le tapis rouge