AMBASSADES AMÉRICAINES - La diffusion sur YouTube du film polémique L'Innocence des musulmans, mardi 11 septembre, déclenche petit à petit le chaos dans les pays arabes. Après le violent attentat de Benghazi contre un consulat américain en Libye il y a deux jours, c'est au tour des ambassades américaines de plusieurs pays du Moyen-Orient d'être la cible d'assauts ou de manifestations.

  • Au Yémen, à Sanaa

Plusieurs milliers de manifestants ont pris d'assaut jeudi matin l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, selon le correspondant de l'AFP sur place. Les manifestants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade et ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés.

La police a tiré en l'air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants. "O prophète, O Mohammad", scandaient notamment ces derniers. Finalement, un peu plus tard dans la matinée, les policiers ont réussi à évacuer les jeunes gens qui avaient pénétré dans l'enceinte.

  • En Égypte, au Caire

Des heurts ont opposé jeudi matin des manifestants égyptiens à la police devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire. D'après le ministère de la Santé, 13 personnes ont été blessées dans ces violences sporadiques qui ont commencé dans la nuit et dont les images ont été diffusées en direct à la télévision égyptienne.

Les violences ont été provoquées par les manifestants qui ont "lancé des pierres et des bouteilles explosives sur les forces de l'ordre chargées d'assurer la sécurité de l'ambassade", selon le ministère de l'Intérieur. La police a répondu par l'utilisation de gaz lacrymogènes.

  • En Iran, à Téhéran

Quelque 500 personnes ont manifesté jeudi près de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran, selon un photographe de l'AFP. La manifestation, organisée par une association étudiante islamique radicale, a eu lieu à proximité de l'ambassade. Plus de 200 policiers anti-émeute et pompiers ont empêché les manifestants de s'approcher de la chancellerie dont le personnel a été évacué par précaution.

Les manifestants, brandissant notamment des Corans et de photos du Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, criaient "Mort à l'Amérique" et "Mort à Israël". Mercredi, l'Iran avait qualifié mercredi le film d'"ignoble".

La République islamique et les Etats-Unis n'ont plus de relations diplomatiques depuis 1980, après la prise d'otage à l'ambassade américaine de Téhéran par des étudiants islamiques.

  • En Tunisie, à Tunis

Mercredi, la police tunisienne avait procédé à des tirs de gaz lacrymogène pour disperser plusieurs centaines de salafistes manifestant devant l'ambassade des Etats-Unis à Tunis. Quelque 300 manifestants s'étaient rassemblés dans le calme en début de journée avant de tenter d'atteindre le portail de ce bâtiment très sécurisé, ce qui a poussé les forces de police à intervenir.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Khaled Tarrouche, a précisé que la police était intervenue lorsque les manifestants ont voulu franchir le périmètre de sécurité installé autour du mur d'enceinte de la représentation diplomatique américaine.

  • En Libye, à Benghazi

L'ambassadeur américain Chris Stevens, ainsi que trois autres membres du consulat américain à Benghazi, avaient été tués dans la nuit de mardi à mercredi, après une attaque d'hommes armés et de manifestants. La situation avait dégénéré quand les gardes américains avaient "tiré sur les manifestants protestant contre le film", selon le vice-ministre de l'Intérieur Wanis al-Charef.

Les images compilées par nos collègues du HuffPost américain:

Loading Slideshow...
  • A burnt out vehicle sits smoldering in flames after it was set on fire inside the US consulate compound in Benghazi, late on September 11, 2012. (STR/AFP/GettyImages)

  • A broken window after an attack on the U.S. Consulate by protesters in Benghazi, Libya, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • The U.S. Consulate after an attack by protesters in Benghazi, Libya, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • A burnt car is seen after an attack on the U.S. Consulate by protesters in Benghazi, Libya, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • Soot and debris spills out of the U.S. Consulate after an attack by protesters in Benghazi, Libya, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • A man looks at documents at the U.S. consulate in Benghazi, Libya, after an attack that killed four Americans, including Ambassador Chris Stevens, Wednesday, Sept. 12, 2012. The graffiti reads, "no God but God," " God is great," and "Muhammad is the Prophet." (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • A man walks on the grounds of the U.S. consulate in Benghazi, Libya, after an attack that killed four Americans, including Ambassador Chris Stevens, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • Glass, debris and overturned furniture are strewn inside a room in the gutted U.S. consulate in Benghazi, Libya, after an attack that killed four Americans, including Ambassador Chris Stevens, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • A man walks through a room in the gutted U.S. consulate in Benghazi, Libya, after an attack that killed four Americans, including Ambassador Chris Stevens, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • Libyans walk on the grounds of the U.S. consulate in Benghazi, Libya, after an attack that killed four Americans, including Ambassador Chris Stevens, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • Libyans walk on the grounds of the gutted U.S. consulate in Benghazi, Libya, after an attack that killed four Americans, including Ambassador Chris Stevens, Wednesday, Sept. 12, 2012. (AP Photo/Ibrahim Alaguri)

  • A vehicle and the surrounding area are engulfed in flames after it was set on fire inside the US consulate compound in Benghazi, late on September 11, 2012. (STR/AFP/GettyImages)

  • An armed man waves his rifle as buildings and cars are engulfed in flames after being set on fire inside the US consulate compound in Benghazi, late on September 11, 2012. (STR/AFP/GettyImages)

  • A vehicle burns after it was set on fire inside the US consulate compound in Benghazi late on September 11, 2012. (STR/AFP/GettyImages)

  • A vehicle sits smoldering in flames after being set on fire inside the US consulate compound in Benghazi late on September 11, 2012. (STR/AFP/GettyImages)

  • A vehicle and surrounding buildings smolder after they were set on fire inside the US consulate compound in Benghazi, late on September 11, 2012. (STR/AFP/GettyImages)

  • LIBYA CONSULATE

    Map locates Benghazi, Libya, where the U.S. ambassador to Libya and three other Americans were killed in an attack

La vidéo du film L'innocence des musulmans qui a déclenché la crise: