La Direction régionale de santé publique (DRSP) de la Capitale-Nationale a confirmé jeudi un 13e décès lié à la légionellose.

La victime était l'une des 177 personnes ayant contracté la maladie avant le 29 août, ce qui fait dire à la DRSP que l'éclosion est toujours maîtrisée.

Par ailleurs, les autorités continuent de dire que la source est une tour de refroidissement.

Depuis le nettoyage des tours, des échantillons sont à l'étude au laboratoire de santé publique de Sainte-Anne-de-Bellevue. Les échantillons provenant des malades et des tours sont analysés.

Les chercheurs tentent d'associer la variété de légionelle trouvée chez les patients à celle trouvée dans les tours examinées. Cette tâche est ardue puisqu'il existe 49 variétés de bactéries légionelle. Celle qui est recherchée est visiblement très virulente.

La DRSP affirme qu'il faut être prudent face aux spéculations au sujet des chantiers de construction et de certaines tours de refroidissement. Visiblement, la concentration de légionelle à ces endroits n'est pas suffisante et ce n'est pas nécessairement le type de légionelle recherché.