NOUVELLES

Revenu Canada ferma ses comptoirs régionaux sous peu

12/09/2012 06:01 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Dans la foulée des compressions annoncées par le gouvernement conservateur dans la fonction publique fédérale, l'Agence du revenu du Canada (ARC) fermera ses 28 comptoirs régionaux le 1er octobre.

Un an plus tard, les 21 bureaux situés dans les grands centres, comme Gatineau, Montréal et Toronto, cesseront d'offrir des services. Au total, ce sont 49 bureaux qui fermeront.

Selon le Syndicat des employé-e-s de l'impôt (SIE), 285 employés permanents seront touchés, dont 11, au minimum, dans la région d'Ottawa. Un nombre indéterminé d'employés temporaires pourraient également perdre leur emploi ou être réaffectés.

Revenu Canada explique de son côté que l'achalandage à ses comptoirs a diminué au fil des années. L'an dernier, moins de 2,5 % des communications ont été effectuées en personne.

Dès le début d'octobre, les Canadiens qui auront besoin d'informations pour compléter leur déclaration de revenus devront opter pour le téléphone ou Internet

Réactions d'organismes

L'Association des retraités de la fonction publique du Québec (AQRP) craint que cette décision isole davantage les aînés. « C'est clair qu'il y a du stress de plus pour ces personnes-là, parce qu'il faut trouver une autre personne. Il faut déranger un enfant par exemple, un ami, un voisin qui va faire le travail pour nous autres, qui va aller sur Internet », illustre Jean-Paul Chartrand, président de l'AQRP, section Outaouais

Selon Accueil Parrainage Outaouais, qui vient en aide aux immigrants, il n'est déjà plus possible de rencontrer un agent de Revenu Canada depuis quelques semaines.

Les PME risquent elles aussi d'être laissées pour compte. Les nouvelles entreprises profitaient de formations offertes par du personnel de Revenu Canada. Elles devront dorénavant se tourner vers Internet.

Dans un courrier électronique, Revenu Canada reconnaît que « tous les Canadiens ne seront pas en mesure de faire la transition vers les services électroniques pour des motifs valables. L'ARC s'engage à offrir des solutions de rechange afin de s'assurer de continuer de répondre aux besoins de l'ensemble des Canadiens. »

PLUS: