OTTAWA - Le criminel de guerre Omar Khadr sera de retour au Canada avant l'hiver, mettant ainsi fin à une impasse diplomatique avec les États-Unis en raison d'une saga juridique controversée qui divise les Canadiens depuis qu'il a été capturé sur un champ de bataille en Afghanistan, il y a maintenant plus de dix ans.

Bien que le ministre de la Sécurité publique Vic Toews ne soit pas censé communiquer la décision officielle avant plusieurs semaines, le Huffington Post Canada a appris que le gouvernement conservateur approuvera le transfert d'Omar Khadr, qui quittera donc la base navale américaine de Guantanamo Bay. Les plans et négociations sont en cours pour abriter le Canadien, âgé de 25 ans, dans un établissement fédéral avec un espace réservé pour sa propre sécurité.

L'emplacement exact n'a pas encore été déterminé, mais selon certaines sources, Khadr pourrait être placé dans un établissement comme le pénitencier de Kingston, en Ontario, où le tueur en série Paul Bernardo est détenu. Officiellement, Omar Khadr doit encore purger six ans de sa peine de huit ans. Mais il pourrait accéder à une liberté conditionnelle dès juin 2013.

Plusieurs sources ont confirmé que Vic Toews approuvera le transfert parce que Khadr a la citoyenneté canadienne et que le Canada doit respecter ses traités bilatéraux.

Khadr sera probablement de retour en novembre, juste à temps pour l'élection prOmar ésidentielle américaine. La date exacte du transfert n'a toutefois pas été fixée et aucun échéancier n'aurait été mis au point, selon ces mêmes sources.

Jointe à la maison de la famille Khadr à Toronto, sa soeur Zaynab Khadr semblait plutôt surprise, conservant un prudent optimisme sur le retour de son frère au pays.

«Je serai heureuse quand mon frère sera à la maison, a-t-elle commenté. D'ici là, les nouvelles ne sont que des nouvelles.»

Quelques images de nos voisins, au Huffington Post Canada:

Loading Slideshow...
  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo

  • Credit: Emma Reverter, BBC Mundo


Loading Slideshow...
  • 779

    Total number of detainees that have been detained at the Guantanamo facility since the September 11, 2011 attacks. (Human Rights Watch)

  • 600

    Of the 779 detainees, roughly 600 were released without charges, many after being detained for years. (Human Rights Watch)

  • 171

    The number of detainees that remain at Guantanamo. (Human Rights Watch)

  • 89

    The number of detainees that have been approved for transfer to home or third countries but still remain at Guantanamo, some after nearly 10 years of detention. (Human Rights Watch)

  • 15

    Number of children under age 18 who have been imprisoned at Guantanamo. (Human Rights Watch)

  • 8

    Number of Guantanamo detainees who died while in custody, six by suspected suicide. (Human Rights Watch)

  • 6

    Number of those convicted in the military commissions after trial or plea bargain. (Human Rights Watch)

  • 1

    Of the 171 detainees that remain at Guantanamo only one, Abd al-Rahim al-Nashiri, faces any formal charges. (Human Rights Watch)