MOSCOU - Le premier ministre russe Dimitri Medvedev s'est exprimé mercredi en faveur de la libération de trois membres du groupe punk russe Pussy Riot, affirmant que le fait de rester davantage en prison serait «improductif».

Les propos de Dimitri Medvedev pourraient annoncer une libération imminente des membres du groupe, alors que leur appel doit être examiné par la justice le 1er octobre.

Elles ont déjà passé plus de cinq mois en prison, après avoir été condamnés le 17 août à deux ans de camp pénitentiaire pour avoir chanté une «prière» anti-Poutine dans une cathédrale de Moscou.

Le 21 février, cinq membres des Pussy Riot en collants et robe courte, affublées de cagoules de couleurs vives, avaient dansé et chanté dans la cathédrale du Christ Saint-Sauveur à Moscou, criant notamment «Marie mère de Dieu, chasse Poutine!».

Leur procès a provoqué un tollé au niveau international, et de nombreuses célébrités, parmi lesquelles Madonna et Paul McCartney, ont appelé le Kremlin à libérer les trois femmes.

Loading Slideshow...
  • Le procès des Pussy Riot

    (AP Photo/Misha Japaridze)

  • Le procès des Pussy Riot

    (AP Photo/Misha Japaridze)

  • Le procès des Pussy Riot

    (AP Photo/Misha Japaridze)

  • Le procès des Pussy Riot

    (AP Photo/Misha Japaridze)

  • Le procès des Pussy Riot

    (AP Photo/Misha Japaridze)

  • Le procès des Pussy Riot

    (AP Photo/Misha Japaridze)