NOUVELLES

L'iPhone 5 à la rescousse de l'économie américaine

11/09/2012 07:16 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

Alors que l'on s'attend à l'annonce du lancement de l'iPhone 5 par Apple mercredi, l'institution financière J.P. Morgan évalue que l'arrivée du téléphone sur le marché devrait considérablement stimuler l'économie américaine.

La nouvelle version du téléphone intelligent pourrait carrément faire bondir le PIB des États-Unis de 0,25, voire d'un demi-point de pourcentage, croit l'institution financière.

Dans une note envoyée à ses clients, J. P. Morgan analyse qu'Apple devrait vendre 8 millions de téléphones iPhone 5 au cours des trois derniers mois de l'année 2012, avec un coût estimé à environ 600 $ par téléphone.

Les conclusions de cette analyse sont accueillies avec scepticisme de la part de plusieurs experts. Certains estiment que si les nouveaux iPhone 5 sont achetés avec des sommes que les consommateurs prévoyaient investir dans d'autres produits, à la base, il n'y aura aucune hausse du PIB.

L'analyste en chef de J. P. Morgan, Michael Feroli, concède que l'analyse est très large et que ses conclusions doivent être traitées avec prudence, mais il renchérit qu'elle s'appuie notamment sur les observations faites en octobre lorsque le iPhone 4S a été largement distribué. Le PIB des États-Unis avait lors crû de 0,05 ou 0,10 point de pourcentage.

Depuis le lancement du premier iPhone, en 2007, Apple doit composer avec une compétition plus féroce. Android, de Google, est notamment devenu le système d'exploitation le plus utilisé dans le monde, et Samsung est devenu le champion des ventes d'appareils. En 2012, Apple doit davantage jouer « un rôle défensif », croit l'analyste chez Sterne Agee, Shaw Wu.

PLUS: