iPhone 5: Apple, maître du marketing de la rumeur (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
APPLE RUMEURS
iPhone 5: Apple, maître du marketing de la rumeur... | Apple

APPLE - Plus que quelques heures à attendre pour les fans avant de découvrir l'iPhone5. Un nouveau téléphone dont le lancement a été organisé, comme de coutume chez Apple, dans le plus grand secret. Ce qui n'empêchait pas tous les sites et médias de donner régulièrement, depuis plusieurs mois, des nouvelles de l'iPhone5. Il faut dire que la rumeur est un art de vivre à Cupertino. Un art érigé en stratégie chirurgicale, permettant de toucher beaucoup plus de personnes qu'avec une campagne de publicité classique.

Avec un rapport qualité/prix imabattable: zéro dollar. Le Figaro déclarait récemment que la pomme avait économisé 650 millions de dollars sur la promotion de son nouvel iPhone, en citant le montant dépensé par Samsung pour assurer la campagne de son Galaxy S3.

Et ça ne date pas d'hier. Selon David Yoffie, enseignant à Harvard et spécialiste de la marque californienne, Apple aurait bénéficié d'une couverture médiatique gratuite de 400 millions de dollars dans les mois précédant le lancement de l'iPhone en 2007. La performance aurait été rééditée avec le lancement de l'iPad en 2010.

L'iPhone 5, qui est présenté mercredi 12 septembre, profite à son tour d'une mécanique bien huilée. Pour alimenter son "buzz", Apple s'est seulement contenté de décaler la date de sa présentation de juin (le traditionnel mois pour les nouveaux terminaux) à septembre. En l'espace de trois mois, les rumeurs les plus diverses n'ont cessé d'abreuver les blogs et sites internet technophiles. De l'écran transparent, à une batterie plus volumineuse, en passant par la 4G pour tous ou encore des connectiques différents. On citera également l'invitation envoyée à la presse pour l'évènement du 12 septembre...

apple rumeurs

Peu importe la rumeur, pourvu qu'il y ait le "buzz"

Les exemples de ce type sont légion. Même s'il ne s'agit que d'une photo volée d'un modèle chinois de housse, la Bourse applaudit des deux mains. Comme c'est souvent le cas à chaque apparition d'une nouvelle rumeur, l'action de la pomme en récolte les fruits. C'est l'adage qui pousse à acheter lors des rumeurs, puis à vendre une fois le produit annoncé, qui se vérifie. Entre le 1er juin et le 10 septembre, le cours de l'action Apple cotée sur le Nasdaq a gonflé de 18%, atteignant même un sommet historique le 7 septembre, à 680,44 dollars.

Et les boursicoteurs ne sont pas les seuls sur la brèche. Regardez plutôt la courbe d'intérêt des internautes, à travers l'étude des recherches dans le moteur de Google, depuis octobre 2011. La courbe bleue correspond à "iPhone 5" et la rouge à "Galaxy S3", principal concurrent sur le segment des smartphones hauts de gamme.

Cette stratégie peut parfois s'ériger en véritable arme de destruction massive à l'encontre de ses concurrents. L'arrivée de la mini tablette Google Nexus 7? Le Wall Street Journal, souvent bien informé, annonce dès le 5 juillet la sortie imminente d'un iPad mini, dont la présentation -et encore moins le lancement- n'ont été abordés officiellement. Voilà qui suffit à plonger le consommateur dans le doute, préférant attendre de plus amples informations.

Apple n'a pas besoin de pub ?

La pomme ne présente jamais de prototypes dans les grands salons internationaux (comme au récent IFA de Berlin), comme c'est pourtant l'usage pour les autres entreprises du secteur technologique. Apple prétend aussi se démener pour faire stopper toute communication avec l'extérieur avant le lancement d'un nouveau produit. On en doute, tant les indiscrétions du Wall Street Journal, -la Mecque de la presse financière-, ou du moindre petit blog vietnamien lui apporte de la publicité. Vrai ou pas, le nerf de la guerre c'est de faire parler de soi.

Interrogé sur les dépenses en publicité du groupe, lors du procès qui oppose Apple à Samsung, le directeur financier Phil Schiller a indiqué n'avoir plus vraiment à investir puisque les fans de la marque et les médias internationaux se chargent de la communication pour eux. Une déclaration choc, mais incomplète.

Les documents internes présentés devant la cour de justice de San José ont démontré qu'Apple avait dépensé plus d'un milliard de dollars en publicité pour les iPhone et iPad entre 2007 et 2010. La pomme en aurait cependant "économisé" autant grâce à la publicité indirecte générée par les rumeurs et autres fuites brillamment orchestrées...

Lors du procès contre Samsung, Apple a toutefois dû déroger à la règle et dévoiler de nombreux prototypes. Profitez-en!

The Lost iProducts: Apple's Prototypes
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Rumeurs | iPhoneAddict.fr

Apple - 5 rumeurs crédibles sur l'iPhone 5

iPhone 5 : le marketing de la rumeur d'Apple a atteint ses limites - le ...

iPad mini : les rumeurs semblent de plus en plus sérieuses [MAJ]

iPhone 5 : la rumeur court avant la sortie du nouveau bijou Apple ...

MacQuébec

Apple : les dernières rumeurs sur l'iPhone 5 et l'iPad mini - Le Point

Apple a économisé 650 millions d'euros grâce à la rumeur | Belgium ...

La fausse vis d'Apple : comment une rumeur se répand sur le Web ...

iPhone 5, iOS6 : trop de rumeurs tuent la comm' - le Plus

Apple : nouvelles rumeurs concernant l'iPhone 5