NOUVELLES

Feu vert au dépouillement judiciaire dans Saint-François

11/09/2012 03:38 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

La Cour du Québec autorise le recomptage des votes dans la circonscription de Saint-François, en Estrie, acquiesçant ainsi à la requête de la candidate du Parti libéral du Québec défaite, Nathalie Goguen.

Le juge Claude Chicoine rend cette décision en vertu du respect de la démocratie. Il dit vouloir maintenir la confiance des citoyens dans le processus et dissiper les doutes quant aux résultats.

Dans sa demande déposée lundi, la candidate libérale affirme qu'elle « a des motifs raisonnables de croire que des scrutateurs ou le Directeur du scrutin ont compté ou rejeté illégalement des bulletins de vote ou dressé un relevé de dépouillement inexact des dits votes ».

Selon la requête, le recensement des votes au lendemain du scrutin du 4 septembre dernier établit que le bureau de vote 188 comporte une erreur de 50 votes, en faveur du candidat du Parti québécois, Réjean Hébert. Un total de 575 bulletins ont été rejetés.

Ce n'est pas parce que l'écart est mince qu'un candidat peut nécessairement adresser une demande de recomptage. Il y a dépouillement judiciaire lorsque le nombre de votes séparant le candidat qui a reçu le plus grand nombre de votes de tout autre candidat est inférieur à un millième des votes exprimés, ce qui n'est pas le cas de Saint-François.

Le recomptage des votes débutera jeudi et durera de 3 à 4 jours.

PLUS: