OTTAWA - La commissaire à l'éthique fédérale Mary Dawson a déclenché une enquête approfondie sur un possible cas de conflit d'intérêts impliquant le chef de cabinet du premier ministre Stephen Harper.

Le bureau de Mme Dawson a confirmé mardi que la commissaire à l'éthique enquêtait sur Nigel Wright, en vertu de l'article 45 de la Loi sur les conflits d'intérêts.

Cet article permet à la commissaire d'agir de sa propre initiative — sans devoir attendre qu'un député ou un sénateur ne demande une enquête — si elle a des raisons de croire que quelqu'un a enfreint cette loi.

Elle tentera de déterminer si M. Wright a agi de manière inappropriée en utilisant son influence pour favoriser certains amis au sein de la société aurifère Barrick Gold (TSX:ABX).

M. Wright a été contacté à trois reprises en mai par des représentants de Barrick, en dépit du fait qu'il ait des liens personnels avec la famille fondatrice de l'entreprise.

Barrick, qui exploite notamment des actifs en Argentine, a ainsi voulu exprimer ses préoccupations relativement à des propos de M. Harper au Sommet des Amériques en avril, où il a suscité la colère du gouvernement argentin.